Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

logo-le-monde.gifMarine Le Pen, vice-présidente exécutive du Front national, se sent pousser des ailes depuis les élections législatives de juin à Hénin-Beaumont où elle était candidate. Seule représentante de son parti à avoir passé la barre du premier tour, elle avait rassemblé sur cette terre de gauche laminée par les délocalisations et les fermetures d'usine, 41,06 % des suffrages au second tour, soit 9 points de plus qu'en 2001.

A Hénin-Beaumont même où le taux de chômage dépasse les 19 %, elle avait atteint les 45 %. Un taux qui lui permet d'affirmer aujourd'hui que la liste menée par Steeve Briois pour les élections municipales, où elle figure en deuxième position, "sera au second tour et peut l'emporter en mars".

Signe de son optimisme, la permanence héninoise du FN a quitté le local vétuste qu'elle occupait dans un quartier populaire pour emménager dans un vaste duplex du centre ville. Confortablement installée dans le salon, Marine Le Pen ironise sur "la gauche qui ne sait que faire du maire sortant", Gérard Dalongeville, un socialiste élu sur une liste dissidente en 2001, qu'elle qualifie de "repoussoir pour électeurs".

Choisie le 19 novembre par le conseil fédéral du Pas-de-Calais pour être la première socialiste d'une liste d'union de la gauche à créer pour les municipales à Hénin-Beaumont, Marie Noëlle Lienemann, vice-présidente socialiste du conseil régional du Nord-Pas-de-Calais, n'est en effet toujours pas parvenue à un accord avec les différents partenaires : socialistes, communistes, Verts, radicaux de gauche et chevénementistes. Ils se déchirent sur la place à réserver au maire sortant, auquel ils reprochent une "gestion dispendieuse" qui lui a valu d'être épinglé par la cour régionale des comptes et s'est traduite par "une augmentation de 85 % des impôts locaux".


EVITER LE PIRE


Lors du marché de Noël de la ville, Mme Lienemann et M. Dalongeville ont veillé à être photographiés côte à côte, mais leurs sourires figés en disaient long sur les tensions. Face à la levée de boucliers contre lui, l'édile n'en démord pas : "Je suis le maire sortant et je serai à la tête d'une liste de rassemblement". Autrement dit : si l'on ne veut pas de lui à la tête de la liste d'union de la gauche, il fera sa propre liste.

Mme Lienemann faisait le 20 novembre "le rêve de voir une seule liste pour ouvrir la nouvelle page d'une gauche conquérante face à la montée préoccupante de l'extrême droite". N'ayant pas pu convaincre Daniel Duquenne, ex-secrétaire de la section socialiste de la ville, de créer une liste "citoyenne" avec des représentants de l'UMP et des centristes du MoDem, elle entend éviter le pire. Elle est parvenue à convaincre les communistes de lever leur veto à la présence de M. Dalongeville en première place du rassemblement de gauche. Noël David, le secrétaire de section du PC, explique qu'avant de s'y résoudre il a obtenu "des garanties sur le respect de la transparence en matière de gestion" et le "cadrage de M. Dalongeville".

Au Parti radical de gauche, Eric Mouton reconnaît qu'il a "signé un accord qui stipule que si le maire figurait dans l'équipe il ne serait pas majoritaire et n'aurait pas accès à la délégation aux finances". Les Verts, représentés par Céline Scavennec, secrétaire régionale, restent fermes : "Nous sommes sortis de la majorité de Dalongeville pour dénoncer ses pratiques de clientélisme et sa gestion, nous ne sommes pas prêts à retourner travailler avec lui".

Mme Lienemann a décidé de retarder à "la mi-janvier" le moment où elle fera connaître sa décision. Elle a réuni les partenaires de la gauche dans un "comité de liaison" pour travailler "sur un programme". "Quoiqu'il arrive, je resterai à Hénin-Beaumont et serai sur une liste d'union de la gauche" promet-elle aux inquiets.


Christiane Chombeau
• ARTICLE PARU DANS L'EDITION DU 10.01.08


Source : Le Monde
Jeudi 10 janvier 2008

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article