Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Une-Croix-du-Nord-18-02-11.jpgIntéressant, le dossier que consacre La Croix du Nord de vendredi dernier à Marine Le Pen. Interviewé par l'hebdomadaire catholique régional, l'abbé Loxhay dénonce sans ambiguïté le front national à qui il ne faut "pas céder d'un pouce", ajoutant que "le Front national, c'est l'antichristianisme".

Il suffit pour s'en convaincre de lire la réponse de Marine Le Pen à la question qui lui est posée sur la peine de mort. La présidente du FN tient à la peine de mort. Comment peut-elle se dire chrétienne et se réclamer de la peine de mort ? Les Evangiles sont sans doute, avec "le dernier jour d'un condamné" de Victor Hugo, le texte le plus anti-peine de mort qui soit ! Jésus de Nazareth, ce réformateur juif qui prêchait une piété personnelle et dénonçait l'attitude des Saducéens à la tête du Temple de Jérusalem qui collaboraient avec les Romains a été condamné à mort pour blasphème et exécuté par les Romains qui le considéraient comme un personnage séditieux alors qu'il n'a manifestement jamais eu l'intention d'organiser une insurrection anti-romaine en Palestine.

C'est un condamné à mort innocent qui est exécuté sur l'ordre du procurateur romain de Judée, Ponce Pilate. Jésus est exécuté par crucifixion, comme un esclave, d'une façon barbare. A l'époque, les nobles avaient le privilège d'être décapités ou de se suicider, on pense au suicide de Sénèque qui se donne la mort en s'ouvrant les veines dans son bain.
La crucifixion, infligée aux compagnons de Spartacus ou à Jésus est un mode d'exécution particulièrement atroce. Le condamné à mort agonise pendant des heures avant de mourir d'asphyxie.

La lecture des Evangiles, alors que j'étais encore un enfant qui allait au catéchisme, m'a définitivement convaincu de la barbarie de la peine de mort, qui est condamnée de la façon la plus claire par Jésus dans l'épisode de la femme adultère (illustré ici par le tableau de Nicolas Poussin) : condamnée à être lapidée, la femme adultère est sauvée par l'intervention de Jésus : "Que celui qui n'a jamais pêché lui jette la première pierre !". Honteuse, la foule se disperse, la femme adultère est sauvée.

Nicolas Poussin le christ et la femme adultereMilitant du mouvement ouvrier, je me suis éloigné des Evangiles dès l'adolescence. Marxiste et athée, j'ai retrouvé dans le syndicalisme, dans l'engagement communiste, dans le combat pour les droits de l'homme cet idéal de fraternité et de générosité qui m'avaient plu enfant lorsque j'allais au catéchisme. A la différence que les militants du mouvement ouvrier n'attendent pas le Royaume de Dieu, ils se battent pour changer le monde ici et maintenant, comme beaucoup de croyants peuvent le faire à leur manière.

Marine Le Pen, elle, se réclame du christianisme et défend la peine de mort. Comment peut-elle ne pas se rendre compte qu'il y a incompatibilité entre les Evangiles et la peine de mort ? En réalité, Marine Le Pen n'a rien compris au christianisme. L'abbé Loxhay a raison : "le Front national, c'est l'antichristianisme". Comme les maurassiens de l'Action Française, Marine Le Pen et son parti défendent l'Eglise comme institution, une institution conservatrice, garante de l'ordre social, au service des puissants...

Le grand érudit Alfred Loisy le disait : "Jésus prêchait le Royaume, mais c'est l'Eglise qui est venue". De grands écrivains chrétiens comme Lamennais l'ont écrit magnifiquement, le message de Jésus est un message révolutionnaire qui s'adresse aux humbles et le soutien de la hiérarchie ecclésiastique à des régimes conservateurs constitue une trahison absolue et la négation des Evangiles. A cet égard, le christianisme conservateur de Marine Le Pen est une imposture. La présidente du FN se dit chrétienne, mais n'en défend que l'institution et prône l'inverse de ce qui fonde les valeurs chrétiennes. Le Front national, c'est bien l'antichristianisme. Décidément, ce dossier de La Croix du Nord est très éclairant...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ari 17/05/2014 20:43


Je sais que cette article est vieux, et que peu de personnes liront ce message, mais je tiens quand même à laisser un commentaire vis à vis de ce qui est écrit.


Je suis 100% d'accord quant au fait que Le Pen fait tout pour manipuler les électeurs, mais je crois que c'est une vrai chrétienne, et la peine de mort n'entre aucunement en contradiction avec
les valeurs de la Bible.


 


Etant moi même athée (militant), je n'ai pu que travailler sur ces textes, avec un regard totalement détaché de celui du catéchisme qui, avouons le, n'est qu'une mascarade. Le principe du
catéchisme et d'endoctriner les jeunes, pas de leur ce qu'est réellement la Bible, et ne montre que les passages convenable.


Je trouves ça démago (ou ignorant) de sans cesse rappeler que les "valeurs du christianisme" sont la bonté, la générosité et l'amour du prochain. Ceux qui affirment ça n'ont clairement jamais lu
la Bible.


Mais revenons à nos moutons, la peine de mort n'a jamais été condamné dans la Bible (pas plus que la pédophilie ni l'esclavage, bien au contraire d'ailleurs). Justement, il y a de nombreux
passages, de nombreuses lois, reprisent plus tard par les juifs et les chrétiens, qui ordonnent la peine de mort pour tout un tas d'action (homosexualité, infidélité, blasphème, le fait d'être
une "soircière"...). Si on a bien condamné des gens à la peine capitale durant un millénaire et demi en France, c'est bel et bien au nom de la religion, et en accord avec les textes de la Bible,
et de la parole de Dieu.


Je tenais simplement à rectifier cela, car voyant cela sur un article du communisme, ça me crispe un peu, étant donné que l'origine du communisme, c'est à dire marx, était un athée militant qui
avait bien compris que la religion était utilisé pour asservir les peuples.

j'ai honte 23/02/2011 19:53



félicitations ,david, pour la qualité de ton article.


un ancien enfant de coeur,qui  put échaper aux curés pédophile,jamais dénoncés ,mais toujours protégés.


je ne parlerais pas aujourd'hui de la "bonne du curé",parce que ce n'est pas le sujet du jour.


mais quelle hypocrisie dans cette église catholique.


le christ avait chasser les marchands du temple.chassera-t-il du paradis tous ces mauvais pretres.


signé : st tien.