Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

MLP-Briois-Aliot-Philippot.jpgLa présidente du FN fait l'objet d'une enquête du Parlement européen.

Le site Mediapart révèle que Marine Le Pen salarie depuis deux ans Louis Aliot, son compagnon et numéro deux du parti, comme assistant au Parlement européen. Il est rémunéré à hauteur de 5006,95 euros brut mensuels pour un temps partiel de 17,5 heures par semaine.

Le Parlement européen a demandé dans un courrier daté du 25 juillet 2012 des explications sur ce contrat, révèle Mediapart. En effet, selon l’article 43 du règlement du Parlement, l’enveloppe financière dont dispose chaque parlementaire ne peut pas "financer les contrats permettant l’emploi ou l’utilisation des services des conjoints des députés ou de leurs partenaires stables non matrimoniaux".

"Pas concerné par le texte"

Pour leur défense, les deux intéressés ont joué sur le caractère juridiquement informel de leur relation. Louis Aliot et Marine Le Pen ne sont effectivement ni mariés, ni pacsés, "ni liés par un quelconque statut reconnu par l’Etat français". En revanche, ils forment bel et bien un couple, et sont financièrement liés au sein d’une société civile immobilière (SCI) qui leur a permis d’acheter une maison à Millas (Pyrénées-Orientales). Contacté par Mediapart, Louis Aliot indique que la SCI "est connue par le Parlement européen".

Mediapart revient aussi sur le salaire versé au bras droit de Marine Le Pen, Florian Philippot. Jusqu’au 30 juin 2012, ce-dernier était également assistant parlementaire de Marine Le Pen. Mais il était aussi son directeur de campagne lors de la campagne présidentielle. Or, l’article 62 du règlement du Parlement pose que les fonds pour rémunérer les assistants "sont exclusivement réservés au financement d’activités liées à l’exercice du mandat des députés et ne peuvent couvrir des frais personnels". Ce qui ne semble pas être pratiqué depuis deux ans.

Interrogé par les services financiers du Parlement européen dans un courrier de juillet 2012, Marine Le Pen a expliqué que "la durée horaire modeste de leurs contrats d’assistance parlementaire [permettait] de concilier deux activités professionnelles".

Selon Mediapart, ces services financiers ont également voulu se pencher sur le détail des agendas de Florian Philippot et de Louis Aliot pendant la campagne présidentielle. Mais pour l’instant, ils ont choisi de classer l’affaire.

A la suite de cet article, Louis Aliot a annoncé sur Twitter son intention de porter plainte contre le journal en ligne pour diffamation.

M.-L.

Légende photo : Steeve Briois, Florian Philippot, Marine Le Pen et Louis Aliot présentent une partie de leur équipe de campagne. (CHAMUSSY/SIPA)


Source : Le Nouvel Observateur
Jeudi 18 juillet 2013

Commenter cet article

DIABLO 19/07/2013 17:36


Je ne contredirai pas votre propos, je suis d'accord. Simplement, je pense que "là où ça fait mal" c'est sur la question de l'UE et de l'euro car le FN engrange une grande partie du rejet
populaire de "l'Europe".Le FN jouant dans ce domaine le rôle de leurre stérilisant ainsi l'énergie de celles et ceux qui auraient toute leur place dans le combat progressiste pour sortir de cette
"prison des peuples". Il serait grand temps que le PCF et autres membres du FdG sorte des mots d'ordre d'"Europe sociale" et d'un "autre euro" sans parler de la "lutte anti-fasciste" complètement
décalée et de l'absence de réflexion sérieuse sur l'immigration économique. C'est à ce prix qu'ils peuvent espèrer renforcer très sensiblement leur influence et regagnant massivement les
électeurs abstentionnistes. A défaut, c'est au mieux, la stagnation qui est garantie. Voilà mon point de vue.  

DIABLO 19/07/2013 10:56


Bonjour,


Croyez-vous vraiment que c'est sur ce terrain-là  que vous ferez reculer l'influence électorale du FN ?


Salut et fraternité


 

David NOËL 19/07/2013 12:35



Bonjour, vous avez raison de poser la question. Je pense réellement que oui, c'est aussi sur ce terrain-là. C'est sur le terrain du social, sur le terrain des valeurs et aussi sur le terrain des
pratiques. Ils jouent les chevaliers blancs alors qu'en réalité, sur le plan des pratiques, ils ne valent pas mieux que les barons PS et UMP qu'ils dénoncent en permanence. Le FN est un parti
d'extrême droite qui applique préférence familiale, succession dynastique et népotisme. Et ces gens-là veulent passer pour une alternative au "système" ? Ils n'ont aucune crédibilité...