Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par PCF

Jean-Michel-Gentil.jpgLe juge Jean-Michel Gentil et deux autres magistrats ont été destinataires, hier à Bordeaux, de lettres de menaces de mort accompagnées de munitions à blanc d’armes de guerre. L'individu coupable d'un tel acte doit être recherché et condamné.

Ce climat pourri autour de la mise en examen dans l'affaire Bettencourt de l'ex-président Sarkozy, qui bénéficie comme chacun de la présomption d'innocence, doit cesser au plus vite. Une question se pose à la lumière de cet acte odieux. Quand certains responsables de premier plan de l'UMP s'autorisent des propos injurieux et outranciers visant le juge, quand la garde rapprochée de N.Sarkozy assume une mise en cause publique de l'impartialité de la justice, comment ne pas établir un lien entre cette escalade dans l'opération de déstabilisation du juge gentil et les menaces de mort visant les magistrats ? Cela doit faire réfléchir toutes celles et ceux qui inscrivent leur action dans le cadre républicain et démocratique. Franchir certaines limites, à l'image des récents propos de H. Guaino, n'est pas sans conséquences.


Olivier Dartigolles,
Porte-parole du PCF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lourdel Yves 29/03/2013 12:05


Certains à droite se croient au dessus des lois. Mais ce n'est pas nouveau. Si le pouvoir ne les rappelle pas à la légalité, c'est la démocratie qui est en danger.


Yves Lourdel