Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Photo-David-Noel--Liberte.pngA Hénin-Beaumont, le Parti socialiste reste affaibli par ses divisions internes. L’illustration la plus récente ? La déjà controversée élection d’un nouveau secrétaire de section en la personne de Marcel Germe, par ailleurs adjoint à la sécurité et aux travaux d’Eugène Binaisse, le maire (apparenté PS). Au conseil municipal, les groupes PS et MRC sont à couteaux tirés. Et l’on reparle d’un retour de l’enfant banni Gérard Dalongeville sur le devant de la scène électorale.
Assurément de quoi alimenter le climat délétère qui conforte l’ancrage de l’extrême droite. C’est dans ce contexte que Philippe Kemel, le député et « patron » du PS de la 11e circonscription du Pas-de-Calais, a appelé au rassemblement lors de la prochaine Municipale de 2014.
David Noël a immédiatement réagi à ces propos en s’en félicitant. Le secrétaire de la section locale du PCF en est convaincu : «  Le PCF a toujours œuvré au rassemblement, et c'est quand il se montre rassembleur qu’il est le plus fort ! Nous n’avons pas d’ennemis à gauche et entretenons des relations cordiales avec toutes les forces de gauche des Verts au MRC que nous avons d’ailleurs invités à nos vœux. »
Le PCF d’Hénin-Beaumont jouera donc lui aussi la carte « de la responsabilité » et de l’unité la plus large pour faire barrage au Front national et à Marine Le Pen. Alors un Front républicain au 1er ou au 2nd tour  de la Municipale ? La question n’est pas tranchée. « Rien n’a encore été décidé. Il faudra bien analyser la situation. Tactiquement, il faut peser le pour et le contre. Une union dès le premier tour suppose un accord programmatique, sur un contenu, décidé par les militants, les citoyens et non pas les seuls appareils politiques », estime David Noël. Et le militant communiste d’imaginer que « partir sous ses propres couleurs au premier tour assurerait aux formations de Gauche une réserve pour le second ». Il serait à ce jour plutôt partisan de cette solution, s’imaginant alors brandir bien haut l’étendard du Front de Gauche. Dans cette perspective, il compte d’ailleurs dès maintenant rappeler ses promesses électorales à la social-démocratie. « Les 22 % d'électeurs du Front de Gauche qui nous ont fait confiance lors des législatives ne veulent pas d'un changement reporté aux calendes grecques », insiste David Noël que l’on retrouvera sur les marchés, aux portes des usines et dans les quartiers « pour dire non à l'austérité et exiger un changement de cap » ! A bon entendeur...

Jacques KMIECIAK

Légende photo : Le communiste David Noël plus que jamais décidé à poursuivre son combat contre l’extrême droite.


Source : Liberté 62
Vendredi 22 février 2013

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article