Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Éric Mouton, responsable du PRG d'Hénin-Beaumont rejette par avance tout alliance avec l'association Un Nouvel Élan pour Hénin-Beaumont qui regroupe des adhérents du PS, du MJS, du PCF, du MRC, du MoDem et de nombreux citoyens sans appartenance partisane.

Le PCF d'Hénin-Beaumont considère que parler d'alliance électorale est aujourd'hui totalement prématuré. La question ne se pose pas en terme d'alliance électorale, mais de travail en commun des forces de gauche et des démocrates sur des dossiers précis comme celui du tramway ou de la fiscalité.

Le PCF regrette d'autant plus la fin de non-recevoir apportée par Éric Mouton que nous avons longtemps travaillé main dans la main avec lui et le PRG.

Éric Mouton a été un adjoint aux affaires sociales efficace et, après avoir été trompé comme d'autres par Gérard Dalongeville et avoir voté les 85 % d'augmentation des impôts, est devenu un adversaire déterminé de l'ancien maire d'Hénin-Beaumont.
En juin dernier, deux jours avant le dépôt des listes, alors que nous lui proposions la place de numéro 3 sur notre liste, Éric Mouton a claqué la porte, arguant du fait que ce n'était pas aux militants rassemblés de désigner leur tête de liste, mais à la Fédération PS du Pas-de-Calais qui l'avait adoubé, en accord avec Jean-Marie Alexandre du MRC 62.
Éric Mouton entendait être tête de liste, sinon rien, d'une liste composée dans le bureau de Catherine Génisson par Catherine Génisson, Albert Facon et Jean-Marie Alexandre.

On peut comprendre que cette option ne nous ait pas plu... Éric Mouton a vécu comme une trahison le fait que démocratiquement, nous lui préférions Pierre Ferrari pour mener la bataille électorale.

Que fait-il donc aujourd'hui si ce n'est de trahir ses anciens camarades de combat et ses convictions les plus profondes lorsqu'il se range par avance derrière les appareils fédéraux du PS et du MRC, les mêmes qui ont soutenu Gérard Dalongeville, les mêmes qui l'ont utilisé lors des dernières élections municipales pour garder la main sur Hénin-Beaumont ?

Le PCF d'Hénin-Beaumont ne se rangera jamais derrière les anciens parrains politiques de Gérard Dalongeville mais continuera d'œuvrer au rassemblement des forces de gauche et des démocrates pour faire reculer le Front National et rendre l'espoir aux habitants. Ce n'est malheureusement pas la voie choisie par la municipalité actuelle qui se montre complaisante envers le FN, qui se rapproche des appareils fédéraux PS et MRC et notamment des anciens parrains politiques de Gérard Dalongeville comme Jean-Marie Alexandre et qui continue de mépriser les militants des partis de gauche d'Un Nouvel Élan pour Hénin-Beaumont comme elle l'a fait injustement pendant toute la campagne.

Les choix de la municipalité actuelle risquent d'ouvrir un boulevard au Front National, un boulevard face auquel la seule alternative est celle du rassemblement des forces de gauche et des démocrates auquel participe le PCF dans Un Nouvel Élan pour Hénin-Beaumont. Ce rassemblement viendra en son temps. Pour l'heure, l'urgence est de travailler ensemble pour notre ville et ses habitants.

Éric Mouton reviendra-t-il à la raison ? Le PCF l'invite à ne pas fermer d'avance la porte au rassemblement.

David NOËL
Secrétaire de la section d'Hénin-Beaumont du PCF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Josette 30/10/2009 19:52


J'ai de plus en plus de mal à comprendre Eric Mouton ! Il a énormément baissé dans mon estime depuis les élections de juin et juillet dernier . Quand je repense à ce qu'il a déclaré sur France 3
avant le 1er tour des municipales lorsqu'il a appris qu'il avait le soutien de la fédé PS 62 pour être tête de liste : "Je suis à la fois très étonné et très fier de moi" Quelle honte !
Puis le lendemain du second tour lorsqu'il déclare dans la voix du nord que "par derrière" il a fait perdre la liste conduite par Pierre Ferrari ... ("par derrière" signifie bien le courage dont il
fait preuve ...)

Et M.Mouton ne s'arrête pas là : Mercredi dans la voix du nord il déclare "au PRG nous travaillons à une liste autonome pour 2014" Comment voulez-vous qu'il trouve 34 noms pour sa liste !
Cela me fait bien rigoler !
Puis M.Mouton nous dit qu'en politique il ne faut pas avoir la mémoire courte ... Non M.Mouton , nous n'oublierons pas la malhonnêteté dont vous avez fait preuve durant la campagne municipale 2009
! Et un conseil arrêtez de faire de la politique ... euh je veux dire : arrêtez d'essayer de faire de la politique ...


cimares 30/10/2009 18:03


Intéressante votre dernière remarque, M. Noël.
Parce qu'elle va dans le sens de ce que je crois régulièrement défendre: ce n'est pas parce que des usurpateurs prennent les rennes qu'il faut laisser pour compte ce à quoi nous croyons.
Mais, quand on est animé d'une conviction socialiste et que l'on a été formé de façon doctrinale, il est des principes avec lesquels on ne transige pas. Il n'empêche, hélas, que le mauvais exemple
vient parfois de nos propres représentants politiques. Dans ce domaine, les orientations politiques de la fédération socialiste du Pas de Calais sont symboliques de la dérive d'un système
gangréné par la mainmise d'un quarteron sur tout un système qui n'a de socialiste que le nom. Est-ce pour autant que les authentiques doivent quitter le navire? c'est vrai qu'il est douloureux de
constater que la démocratie interne peut être manipulée et que la majorité s'en sort renforcée... Pour en arriver à des situations ubuesques dont Hénin est un exemple.
Sommes nous pour autant destinés à demeurer des soumis ? 


Anonyme 30/10/2009 11:04


Force est de constater que Mr Noel a toujours raison!
Avec 2% des voix sur hénin-beaumont,le PCF doit absoluement diriger la ville!


David NOËL 30/10/2009 12:50



2, c'est le nombre de neurones qui se battent en duel dans votre cerveau de courageux anonyme !

Sur Hénin-Beaumont, le PCF obtient en général des scores aux alentours de 9 % (cantonales 2008, européennes 2009) ou 10 % (régionales 2004, européennes 2004) avec un étiage aux alentours de 5 %
(législatives 2007).

Nous n'avons de toute façon pas l'ambition de diriger seuls la ville, nous sommes pour rassembler la gauche et c'est pour ça que le PCF s'inscrit tout à fait dans la démarche d'Un
Nouvel Elan pour Hénin-Beaumont !

Oui, aux dernières élections, beaucoup d'électeurs ont été abusés par le discours de chevaliers blancs du FN, alors que le FN d'Hénin est tenu par un apparatchik politicard professionnel tordu et
manipulateur.
Ils ont voulu sanctionner les partis de gauche qui se battent pourtant à leurs côtés parce que Dalongeville se faisait passer pour un homme de gauche. En réalité, il ne l'était que de carte, pas
de coeur. Il y a des socialistes pourris comme il y a des notaires véreux, des prêtres pédophiles ou des médecins génocidaires, ce n'est pas parce qu'il y a une brebis galeuse qu'il faut
sanctionner la gauche, les notaires, les prêtres ou les médecins.

Aux prochaines élections, si nous restons unis comme nous le sommes et si le rassemblement s'élargit comme le PCF le souhaite, nous ferons beaucoup plus que 17 %. 



une heninoise 30/10/2009 08:21


Cet article a le privilège d etre clair, et d expliquer clairement les relations entre des hommes qui partagent les memes convictions , mais dont l un a été manipulé par des partis  dont l
interet se situe  bien ailleurs qu à Hénin  (ps  mrc)