Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par UNEF

logo UnefJeudi 29 mai, plus de 30 000 jeunes se sont mobilisés contre l’extrême droite. Ils étaient 8000 à Paris,  2000 à Toulouse et à Lyon, 1000 à Bordeaux et Marseille et présents dans plusieurs dizaines de rassemblements. Cette mobilisation, largement spontanée puisqu’elle a débuté dimanche soir sur les réseaux sociaux, était soutenue par l’UNEF, l’UNL et plusieurs organisations de jeunesse.


Le Front National n’est pas le porte-parole de la jeunesse


En se mobilisant, les jeunes ont rappelé que le projet du Front National est en profonde contradiction avec leurs valeurs. Aujourd’hui en descendant dans la rue, hier quand ils ont manifesté pour soutenir leurs camarades de classe et d’amphi qui ont été expulsés, les jeunes portent au quotidien les valeurs d’égalité et de solidarité.


Le gouvernement doit écouter les jeunes


La responsabilité du gouvernement dans le résultat des dernières élections est importante. Deux ans après l’élection présidentielle, les jeunes ne voient toujours pas d’alternative à l’horizon de la précarité qui leur est imposé et ils finissent par douter de l’utilité du vote et de la crédibilité de la parole politique. Ce sont les principales raisons du niveau record de l’abstention chez les jeunes et la progression constante de l’extrême droite dans les urnes.


La mobilisation continue pour faire avancer nos droits


Les jeunes ont répondu à ceux qui font le pari de leurs résignations. Ils ont démontré qu’ils ne sont ni résignés face à l’extrême droite, ni résignés face au chômage, à la précarité et aux inégalités dans le système éducatif. Aujourd’hui, ils ont relevé la tête et resteront mobilisés pour défendre leurs valeurs et imposer au gouvernement de tenir ses engagements.

L’UNEF et l’UNL soutiendront les rassemblements contre l’extrême droite dans les jours qui viennent.

L’UNEF organisera le 26 juin un festival étudiant contre le racisme. L’UNEF appelle l’ensemble des organisations de jeunesse, syndicats et associations à participer à cette initiative. Ce sera l’occasion pour les jeunes de faire entendre leur voix en défendant l’égalité et la solidarité.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Diablo 16/06/2014 10:58


Un faux -ami n'est-ce pas un peu un traître adepte des coups de poignards dans le dos; un ennemi tu le vois arriver de face au moins.


Valls-Sarkozy bonnet blanc et blanc bonnet = Abstention.


Je répète avec vos raisonnnements le FN a de beaux jours devant lui à H.B. 


bonne journée et soutien aux cheminots en lutte !! 

site ps hénin 01/06/2014 18:54


allez voir sur le site ps depuis 8 mois pas ps en plus il invite valls et beaucoups de gens de gauche  sous sa mandature mémoire courte

David NOËL 01/06/2014 21:46



Je me souviens fort bien que Manuel Valls était invité lors des voeux du maire d'Hénin-Beaumont, puisque ce jour-là, nous avions organisé un comité d'accueil pour protester contre sa venue en
raison justement de ce qu'il incarnait au sein du PS et du gouvernement : une ligne austéritaire et dure en matière d'immigration qui tourne le dos aux valeurs de la gauche, qui constitue une
capitulation idéologique face à la droite et mène la gauche dans le mur.


S'allier avec quelqu'un, ce n'est pas adhérer à un autre parti et abandonner ses propres idées.


Si par malheur, je devais choisir à la présidentielle, au deuxième tour entre Valls et Sarkozy, je choisirai Valls pour la raison que je vous ai dite. Un faux-ami, on peut le faire bouger, pas un
vrai ennemi.



mémoire courte 01/06/2014 13:06


au second tour vous avez hollande et en mars  dés le premier tour sur la binaisse qui a rejoint le ps voir sur le blog ps hénin

David NOËL 01/06/2014 18:27



1. Il ne vous a pas échappé qu'au second tour de la présidentielle, il n'y a plus que deux candidats. Entre un candidat de gauche et un candidat de droite, je choisirai TOUJOURS le candidat de
gauche. Parce que même si le candidat de gauche est un FAUX-AMI des travailleurs, le candidat de droite sera TOUJOURS l'ENNEMI des travailleurs. Un faux-ami, on peut le remettre sur le droit
chemin, un ennemi, on le combat. Donc, oui, entre le PS et l'UMP, je vote PS sans hésitation, mais pour ne pas avoir à choisir entre PS et UMP, je me bats pour que le candidat PCF soit en tête
devant le candidat du PS.


2. Eugène Binaisse n'est pas au PS.


3. Oui, aux municipales, le PCF a pris part à une alliance PS-Verts-PCF-Alliance Républicaine. Ce n'était pas sur une ligne austéritaire, mais bel et bien sur une ligne de gauche et c'est mal me
connaître que de penser qu'en cas de victoire, j'aurais pu accepter une ligne politique austéritaire pour notre commune. Qu'y a-t-il de critiquable à s'allier avec d'autres partis de gauche aux
élections locales ?


4. Georges Bouquillon aurait pu vous répondre à ma place sur les points 1 et 2 quand vous avez posté votre commentaire en m'insultant sur son blog. Dommage qu'il ne l'ait pas fait et n'ait pas
relevé l'insulte...



non à l austérité du gvt que vs soutenez 31/05/2014 18:36


oui les jeunes ont massivement fn    il ny a que les idiots ou bêtes selon votre expression qui ne changent pas d avis

David NOËL 31/05/2014 19:03



Le Front national a séduit une partie de la jeunesse, mais pas tous, fort heureusement, et il y a encore une majorité de jeunes qui sont allergiques aux idées de l'extrême droite.


Par ailleurs, je ne comprends pas votre pseudo "non à l'austérité du gvt que vous soutenez". Nous ne soutenons pas le gouvernement Hollande-Valls. Nous n'avons pas de ministres au
gouvernement, nous n'avons pas voté la confiance au 1er ministre. Nous sommes dans l'opposition au gouvernement qui mène une politique austéritaire que nous combattons. 


Effectivement, vous devez être un peu idiot...