Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Liberte62En ce début d’année 2010, c’est le temps des bilans. Paradoxalement, l'année 2009 aura été une année de crise, mais aussi une année d’espoir.

Crise économique d'abord, avec ces milliers de suppressions d'emplois, la montée continue du chômage et de la misère. En 2009, les capitalistes ont profité de la crise économique mondiale pour accroître leurs profits à coups de licenciements et de délocalisations. La politique de la droite, exclusivement favorable aux intérêts du grand capital, n'a fait qu'aggraver la crise. Des milliards d'euros ont été distribués pour sauver les banques alors que le SMIC et le pouvoir d'achat des salariés stagnaient. Symboles de la combativité des salariés, les luttes des ouvriers de Caterpillar, de Continental, de Goodyear auront marqué l'année sociale 2009, tout comme les grandes manifestations unitaires du printemps, à l'appel de toutes les organisations syndicales, qui ont rassemblé des millions de personnes dans la rue.

En ce début d'année 2010, comment ne pas penser à ces grévistes de Pimkie de Wasquehal et Neuville-en-Ferrain qui ont passé le réveillon du 31 décembre aux portes de leur entreprise, soutenues par Alain Bocquet et les élus communistes du secteur, pour protester contre un plan de 190 licenciements injustifiés alors que le groupe Mulliez, propriétaire d'Auchan et de Pimkie réalise des dizaines de millions d'euros de bénéfice ?

Parcellaires, corporatistes, défensives, les luttes ? Peut-être ! Mais c'est la responsabilité des organisations syndicales et plus encore des partis politiques d'unir tous ceux qui luttent, de donner à des combats qui autrement resteraient parcellaires et localisés un sens universel, de proposer un débouché politique. Comme nos amis du journal Fakir l'écrivaient dans leur dossier consacré à la CGT, les vignerons du Languedoc et les mineurs de Carmaux menaient aussi des luttes "corporatistes", mais à l'époque, la CGT croyait à la lutte des classes et Jaurès tonnait contre le capitalisme. On était à mille lieues de l’opportunisme droitier des chefs du PS à la Royal, Valls ou Peillon qui ont enterré depuis longtemps la lutte des classes.

Alors, un espoir s'est levé en 2009 avec le Front de Gauche. Autour du PCF, le Parti de Gauche, la Gauche Unitaire, mais aussi les membres du M'PEP, les chevènementistes de République et Socialisme ont construit une alliance politique solide avec le Front de Gauche. Aux élections européennes du mois de juin, la surprise est venue du Front de Gauche qui est parvenu à faire élire cinq députés européens, dont notre camarade Jacky Hénin dans le Nord-Ouest.

En 2010, le Front de Gauche sera présent pour des régions solidaires, écologiques et citoyennes, pour rompre avec la fatalité. Les élections régionales doivent être l’occasion pour les communistes de débattre des vrais problèmes et d’être les relais de tous ceux qui luttent, dans les entreprises, dans les écoles, dans les facs, dans les associations, pour un monde plus solidaire. Dans le Nord-Pas-de-Calais, c’est l’ambition d’Alain Bocquet qui mènera une liste communiste et du Front de Gauche de large rassemblement ouverte aux syndicalistes, aux acteurs du monde de la culture, pour un Nord-Pas-de-Calais enfin respecté, pour une région et des habitants solidaires et debout.

En ce début d’année, l’espoir doit nous guider dans nos combats, il ne tient qu’à nous de faire le faire grandir…

Nouvelle année, nouveaux espoirs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article