Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par ATTAC

attacChaque début d’année, chacun de nous reçoit le même message d’Attac : « n’oubliez pas de réadhérer, nous comptons sur vous ».
Pourtant, chaque année, un sur cinq parmi nous ne renouvelle pas son adhésion. Pour des raisons variées, sans doute, mais souvent par lassitude. Tant de sollicitations, tant d’engagements, tant de priorités à tenir... Et puis, quelle différence cela fera-t-il que je réadhère ou pas ? La réponse est simple : une grande différence.

En 2013 un nouveau Conseil d’administration va être élu. L’ampleur des défis qu’il va devoir relever donne déjà le vertige.

Les politiques d’austérité vont faire sombrer l’Europe si les mouvements sociaux ne parviennent pas à les bloquer. Les mouvements français jouent à cet égard un rôle clé, entre ceux du Sud broyés par la Troïka et ceux du Nord dont beaucoup pensent encore pouvoir échapper à ce sort.
Attac anime le Collectif pour un audit citoyen de la dette publique, qui rassemble plus de 30 syndicats et associations avec le soutien de partis politiques. Ensemble, nous allons mener des dizaines d’actions locales et nationales contre l’austérité, le racket des banques, la spéculation qui  sacrifie nos emplois, qui s’empare de nos aliments et de nos vies. Nous voulons créer une dynamique populaire autour de l’Altersommet d’Athènes en juin 2012. Avec nos amis des Attac d’Europe, nous sommes au cœur de la préparation de cet événement.

Le changement climatique va continuer à s’accélérer si les citoyens ne reprennent pas le contrôle de leurs affaires. Or, la prochaine conférence de l’ONU sur le climat va se tenir en France en 2015. Beaucoup dépendra de la pression que nous serons capables de mettre sur les dirigeants qui viendront chez nous. L’un des enjeux du Forum social mondial de Tunis sera d’accélérer les convergences entre mouvements du monde entier pour préparer cette échéance.
Sur le front de la transition écologique, nous devons contribuer à la structuration d’un mouvement national de solidarité avec les zadistes de Notre-Dame-des-Landes. Leur détermination rend possible la victoire. Elle sera décisive pour  renforcer les luttes contre l’exploitation des gaz de schiste et contre les lobbies pétrolier et nucléaire, pour de vraies alternatives énergétiques, démocratique, décentralisées, créatrices d’emplois.

Depuis cinq ans, Attac oscille entre 9000 et 10 000 adhérents. Par choix politique assumé, pour préserver notre totale indépendance, 90% du budget de notre association provient de nos cotisations. Il est de la responsabilité de chacun d’entre nous de renforcer notre pouvoir d’agir collectif. En réadhérant dès janvier, et en sollicitant nos proches pour adhérer, et dépasser le seuil des 10 000 adhérents au printemps. Nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes.   

adherer

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article