Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

antisemitisme-Pessin.jpgUn internaute d'Hénont-Beaumin, une riante bourgade provençale, vient de recevoir dans sa boîte aux lettres un courrier de Beeve Striois, le leader local de l'extrême droite ; ce courrier particulièrement abject vise des familles juives installées depuis quelques jours dans la commune d'Hénont-Beaumin.

Nous le reproduisons ci-dessous tel qu'on peut le lire sur le blog de Beeve Striois.


Lettre de Beeve Striois à propos des occupations illégales des Juifs


Madame, Monsieur,

Voilà  maintenant plus de trois semaines que des Juifs se sont installés, en toute illégalité, sur un espace du Boulevard du Maréchal Juillet et sur une partie de la place de la Berche, à proximité de chez vous. Vous avez été nombreux à me faire part de votre mécontentement et de votre inquiétude à l’égard de cette situation qui perdure malheureusement. Ces campements occupent, illégalement, un terrain communal en grande partie par la faute du laxisme de la municipalité socialiste.

Je déplore comme vous le manque de fermeté de la majorité municipale PS en place ainsi que son manque de volonté à faire respecter le droit. Je regrette que ces élus soient à ce point dans le déni de réalité, aveuglés par l’angélisme à l’égard de ces populations.

Face aux excès de certains Juifs et aux nuisances que vous subissez, le maire en place aurait dû faire preuve de fermeté et de détermination.

Nous ne devons pas tolérer la moindre occupation du domaine public au risque que cela n’encourage d’autres abus et d’autres occupations illégales. Parce que nous avons à la tête de la ville des élus incapables de faire respecter la loi, les Juifs, mais aussi les Tziganes, ont pris l’habitude de venir s’installer n’importe où.

Par ailleurs, chaque année, ce sont des dizaines de milliers d’euros que la ville dépense en constats d’huissier et procédures, des dizaines de milliers d’euros que VOUS payez, alors que ces dépenses pourraient être évitées s’il y avait une véritable politique de dissuasion et de fermeté en amont.

Notre ville doit retrouver son calme et sa sécurité.

Je reste à votre entière disposition,

Et vous prie de croire, Madame, Monsieur, en l'assurance de mes sentiments les meilleurs.

Beeve Striois

Commenter cet article