Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

Caricature Marine Le PenRaquel  Garrido a raison, Marine Le Pen est bien une délinquante. L'avocate de Jean-Luc Mélenchon n'a fait que dire la vérité en disant que la patronne du FN était une délinquante. Une délinquante qui veut non seulement museler ses opposants, mais aussi les avocats de ses opposants, on croit rêver !

Après m'avoir attaqué en diffamation et avoir perdu comme elle a perdu contre Le Canard Enchaîné, Marine Le Pen, qui fait appel dans les deux procès vient de porter plainte en diffamation contre Raquel Garrido, l'avocate du PG qui expliquait à l'AFP le 4 juin 2012 que "Nous sommes sûrs de nous quant au fait que Marine Le Pen est une délinquante." Je suis totalement solidaire de Raquel Garrido.

Oui, Marine Le Pen est bien une délinquante. L'odieux flyer écrit en arabe pour faire croire à un appel communautariste à voter Mélenchon porte un nom en droit : il s'agit d'une « manœuvre frauduleuse » doublée de la publication d’un montage sans le consentement de l’intéressé, prévus respectivement par les articles L97 du code électoral et 226-8 du code pénal. Ces délits sont punis d’une peine maximale d’un an d’emprisonnement et 15.000 euros d’amende.

Prise la main dans le sac après que les militants communistes de Montigny-en-Gohelle aient surpris les distributeurs de tracts du Front national, Marine Le Pen a bien été obligée d'assumer son tract xénophobe.

Ce tract odieux, pour lequel, nous en sommes sûrs, Marine Le Pen sera condamnée le 26 septembre prochain devant le tribunal correctionnel de Béthune, visait à faire passer Jean-Luc Mélenchon pour le candidat de l'étranger, une attaque qui rappelle les tracts des ligues d'extrême droite des années 30 ou encore la célèbre Affiche Rouge qui visait à faire passer la Résistance comme "le parti de l'étranger".

Au Front de Gauche, nous sommes les partis de la solidarité, les partis d'une France belle, rebelle et fraternelle quand Marine Le Pen est ses sbires défendent une France autoritaire, raciste et repliée sur elle-même. Ce que Marine Le Pen a fait en faisant distribuer ce tract porte également un nom en droit, c'est l'incitation à la haine raciale. Implicite, sournoise, mais de l'incitation à la haine raciale.

Oui, Marine Le Pen est bien une délinquante. Comme son père, la patronne du FN, également poursuivie pour ses propos sur les prières de rue et dont l'immunité parlementaire vient d'être levée, est une délinquante multirécidiviste de l'incitation à la haine.

Cartelette FN Melenchon vote arabe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article