Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Collage-08-05-11-reduit.JPGComme des enfants pris dans le pot de confiture, Steeve Briois et Laurent Brice ont réagi aux propositions de la municipalité de leur envoyer la facture du nettoyage de leur affichage sauvage en rejetant la faute sur les autres sur le mode "Il y a pas que moi...".

Dans l'édition de mardi dernier de La Voix du Nord, Steeve Briois, qui on le rappelle, est secrétaire général du FN (c'est dire le niveau...) tente de justifier le fait de coller des affiches Marine Le Pen sous les ponts et sur les postes électriques par le manque de place pour l'affichage libre : « Il y a trois panneaux d'expression libre pour une ville de 27 000 habitants : un à la gare, un à la ZAC et un à Beaumont. Le maire n'a qu'à en rajouter, il ne verra plus d'affichage sauvage. »

En réalité, on en compte au moins six, et nous en avons sûrement oublié : en plus des trois panneaux d'expression libres cités par le FN, on trouve également un panneau d'expression libre face au lycée Senez (le MoDem le disait dès mercredi sur son blog), un devant l'espace vert du Champ de l'Abbaye et un devant l'hôpital Charlon. Mais on a l'habitude des estimations mensongères du FN...

Ce qui est certain, c'est que ces dernières années, plusieurs panneaux d'expression libre ont disparu : La Voix du Nord de mardi évoquait le panneau de la Cité Foch, dont il ne reste plus que les pieds. On pourrait ajouter à cet inventaire, le panneau d'expression libre situé face au stade Delabre qui n'existe plus et celui situé derrière l'arrêt de bus de la place de la République, disparu au moment des travaux de réfection de la place.

Le constat d'un manque de place légal pour l'affichage politique est donc juste et nous demandons à la municipalité d'y remédier en réparant les panneaux cassés ou en en installant de nouveaux. Mais en aucune manière, le manque de panneaux d'expression libre ne saurait justifier la pollution visuelle que constituent les nombreuses affiches sauvages du FN aux quatre coins de la ville et nous encourageons la municipalité à aller au bout de sa démarche en envoyant la facture du nettoyage au Front national.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Yves LOURDEL 08/05/2011 22:29



Allez, une petite référence biblique. Que celui qui n'a jamais pratiqué l'affichage sauvage lance la première pierre. Y.L.