Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par PCF

primaires-psprg.jpgLa participation d’environ 2 millions d’électeurs à la primaire socialiste confirme une envie forte et croissante de se mobiliser pour débarrasser la France de Nicolas Sarkozy, et montre une disponibilité citoyenne importante pour le débat d’idées à gauche.

C’est ce que nous ressentons également dans la dynamique de campagne qui se développe autour du Front de gauche.
 
Quand une candidature socialiste aura été définitivement retenue, il sera alors possible et nécessaire d’approfondir la confrontation autour des solutions qui feront gagner et réussir une politique de gauche.

La primaire socialiste ne clôt pas ce débat. La responsabilité de toutes les forces de gauche sera de l’amplifier dans tout le pays. C’est ce que le Front de gauche fera pour sa part en créant partout des assemblées citoyennes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Makhno 12/10/2011 01:37



N'effet ! Diablo !


Reconstruire un vrai parti communiste et j'ajoute : un vrai syndicat de lutte de classe.


Bref : "Que faire ?"


Cordialement



Diablo 11/10/2011 21:57



Excellente en effet la revue "Fakir", quant à savoir que faire après les élections de 2012 je n'ai pas la recette miracle. Néanmoins si on essayait de reconstruire un parti communiste
digne de ce nom!



Diablo 11/10/2011 19:19



Chasser Sarkozy nous sommes d'accord mais ça ne fait pas une politique.


N'oublions pas que ce sont les "socialistes" qui font le sale boulot en Grèce et en Espagne. Le grand capital n'aurait-il pas choisi son "cheval" pour 2012 en la personne de Hollande voir
d'Aubry ?...


Allez savoir...



David NOËL 11/10/2011 21:18



Je suis d'accord avec votre commentaire... Hollande et Aubry, c'est un peu bonnet blanc et blanc bonnet et si l'un des deux remporte la primaire et l'élection présidentielle, il y a fort à parier
qu'il nous serve une politique d'austérité.


La question a été bien posée par François Ruffin dans le dernier numéro de Fakir et dans une émission de Là bas si j'y suis. Que faire ? Se mettre en grève, partout, dès le lendemain de la
victoire de la gauche en 2012 pour les obliger à être vraiment de gauche !