Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pire que le 21 avril 01/08/2014 00:41


marine le pen sera en tete du  premier tour des présidentielles la gauhe  ne serait pas au second  tour   vs allez votez ump comme en 2001   la gauche
paye  la politique d austérité hausse de l électricté baisse du livret A  explosion du chomage de la délinquance du déficit qui s accroit de la sécu  gilles pargneaux secretaire du
nord ps voyant marine gagner la présidence de la région fait appel du pied aux eev pcf fdg  la gauche cogne les travailleurs les exclus  l injustice est bien à gauchde les travailleurs
l ont compris et qui votre parti

David NOËL 01/08/2014 10:16



Trois ans avant, les sondages sur les présidentielles ne signifient pas grand chose, mais le risque est effectivement réel de voir Marine Le Pen s'emparer de la région Nord-Pas-de-Calais ou d'une
futur grande région Nord-Pas-de-Calais-Picardie aux élections régionales, comme il n'est pas impossible que le FN se retrouve qualifié au 2ème tour des présidentielles. En période de crise
économique, le discours démagogique du FN, qui repose sur des bases nationalistes, racistes et xénophobes, parvient à convaincre une partie de l'électorat qui reste mobilisé alors qu'à l'inverse,
les politiques d'austérité menées par le gouvernement PS démobilisent pas seulement l'électorat socialiste, mais l'ensemble de la gauche.


Ce problème politique, le PCF et le Front de Gauche doivent le prendre en compte. A mon sens, ce n'est pas tant les alliances politiques qui posent problème, parce qu'il n'y a rien d'anormal à
passer des alliances avec les autres forces de gauche pour barrer la route à la droite et à l'extrême droite. Nos messages ne passent pas. Je pense que l'agressivité de Jean-Luc Mélenchon y est
parfois pour quelque chose. Nous donnons le sentiment de taper quotidiennement sur le gouvernement PS. Cela nous place dans une situation défensive alors que nous devrions communiquer sur nos
propres propositions en matière de salaire, d'emploi, de pouvoir d'achat. Vaste défi. La prochaine conférence nationale de notre parti doit s'emparer de cette question, le scénario
cauchemardesque que vous évoquez avec gourmandise n'est pas une fatalité...