Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

Jacky-Henin-parlement.jpgLors de la présentation de la communication sur la "nouvelle politique industrielle" de l'Europe devant la commission ITRE du PE, ce sont d'abord les paroles de la célèbre chanson de Dalida qui se sont imposés aux députés : "Paroles, Paroles, Paroles"...

Car, si nous avons eu notre comptant de belles phrases..."L'Europe est en voie de désindustrialisation", "Nous avons besoin de relance industrielle" Bref, tous les mots sont là : made in, accès au crédit, PME, politique spatiale, développement technologique...Même l'emploi, tant a été rappelé que l'industrie représente 1 emploi sur 4 en Europe et qu'un autre emploi sur 4 en découle....etc...

Le député que je suis et qui ne cesse de dire et de réclamer haut et fort qu'enfin l'Europe se donne une vraie politique industrielle et défende l'emploi, aurait eu de quoi se réjouir?

Hélas, force est de constater qu'à part la mesure présentée comme phare (sic) : "Réaliser une étude d'impact des  effets sur la compétitivité européenne des mesures prises avant toute décision"... Que le tout se réduit  à une peau de chagrin sans aucun moyen. Lutte contre le dumping ? Promotion de normes notamment sociales dans des échanges internationaux. etc... Rien de concret...

Pire même la compétitivité - et cela a été constamment rappelé - est basée essentiellement sur l'économie de coûts... On voit ce que cela signifie pour les salaires, les conditions de travail et l'emploi dans la réalité.

Ironie du sort, je recevais la veille les salariés d'Alcatel qui nous ont présenté les effets, ou plutôt les méfaits de la politique européenne sur l'emploi et les entreprises européennes... Rien dans les choses concrètes énoncées qui ne va remettre en cause ce qu'ont si justement dénoncés les syndicats...

J'ai bien peur que si les salariés n'interviennent pas cette "nouvelle" politique va être une autre étape d'une politique qui tire vers le bas les salaires et les normes au nom de la compétitivité augmentant le chômage et la désertification industrielle de notre continent que tout le monde ne peut que constater.

Les salariés peuvent au contraire compter sur mon action pour faire de l'harmonisation des normes par le haut, d'accès au crédit pour l'aide à l'innovation technologie au service des populations et pour l'emploi et les salaires les axes de mon action pour enfin, changer cette politique qui enfonce toujours plus l'Europe dans le chômage et la misère...


Jacky Hénin
Député européen

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cheforever 27/11/2010 09:47



ils ont mis en place l Europe des actionnaires.......pour le chomage la misère on verra plus tard quand il n y aura plus de retraite car les pauvres mouront trop jeunes. ce n est pas cette Europe
là que nous voulons!!!