Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Méricourt

Archives

 

Publié par David NOËL

La présentation la semaine dernière en conseil municipal de la structure de la dette héninoise a confirmé ce que les rapports de la CRC tendaient à montrer : une grande partie de la dette de notre commune (78 %) est constituée d'emprunts à taux structurés indexés sur les taux de change entre monnaies qui présentent un risque élevé de voir leur taux d'intérêt exploser dans les prochaines années.

En désaccord avec la gestion de l'ancien maire dont je n'acceptais pas les méthodes, j'avais été demis de mes fonctions d'adjoint pour opposition et j'ai démissionné afin que la population puisse retourner aux urnes. Le PCF avait raison !

Sans préjuger de ce que dira bientôt la justice, Gérard Dalongeville et ses fidèles portent une lourde responsabilité et ont mis notre ville et ses finances en grand danger.

Mais les banques portent également une lourde responsabilité, comme les conclusions des cabinets financiers qui ont travaillé sur le dossier héninois l'ont démontré.

Dexia et la Caisse d'Épargne ont trompé la ville d'Hénin-Beaumont en faisant souscrire à la commune des emprunts à caractère spéculatif, que les banques n'ont pas le droit de proposer à une collectivité territoriale, bafouant par là le code de déontologie des établissements bancaires.
C'est bien la course au profit qui a animé ces établissements, au mépris des habitants d'Hénin-Beaumont condamnés à payer pour rembourser.

Le PCF d'Hénin-Beaumont condamne les pratiques de ces banques délinquantes et les appelle à renégocier rapidement avec la commune d'Hénin-Beaumont pour sortir de ces emprunts toxiques sans surcoût pour notre commune.

Cette affaire démontre le besoin d'un véritable pôle public bancaire. Le secteur bancaire doit être nationalisé et les banques être mises au service de toute la société au lieu de servir les intérêts exclusifs du capital.   


David NOËL
Secrétaire de la Section PCF d’Hénin-Beaumont
Membre du Secrétariat Fédéral du PCF 62


Télécharger le communiqué de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
<br /> <br /> Indépendamment de la structure juridique du système bancaire, il est regresttable que la Caisse d'épargne ait ainsi pu jouer avec l'argent des collectivités. Quand on voit la rigueur avec<br /> laquelle est traités la clientèle, on ne peut que regretter le laxisme des mêmes au regard d'enjeux bien plus conséquents que le capacité d'épargne d'un client lambda...<br /> <br /> <br /> Mais la vie semble décidément l'emporter sur les belle conceptions: on exigera toujours la vertu des plus humbles.<br /> <br /> <br /> Quant au système bancaire, et plus précisément, la banque incriminée: il serait judicieux de regarder d'un peu plus près les liens existants avec le parti majoritaire dans ce département... On ne<br /> pourra une nouvelle fois que regretter que le pouvoir se trouve concentré entre les mêmes mains.<br /> <br /> <br /> Ce qu'il faut, c'est développer les contre-pouvoirs, leur permettre d'exister et surtout de leur assurer un maximum de contrôles dans toutes les actions de la société.<br /> <br /> <br /> La reproduction d'un système endogamique n'a toujours engendré que des tares. Il nous suffit d'observer.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre