Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par PCF

sevil.jpegLe verdict du procès de Sevil Sevimli a été rendu vendredi 15 février. L'étudiante franco-turque est condamnée à 5 ans et 2 mois de prison ferme. Le tribunal lui accorde une autorisation de sortie de territoire assortie d'une caution de 5 000 euros. Ce verdict est très loin des 18 ans requis par l'accusation, et des 32 ans qui pesaient sur elle à l'ouverture du procès pour avoir participé à une manifestation du 1er mai. Sevil fera appel de cette décision mais c'est une première et réelle victoire. Notre compatriote va pouvoir rentrer chez elle retrouver sa famille, ses amis et ses études. C'est le fruit de la mobilisation très large en France pour la défense de Sevil et révéler l'ampleur de l'injustice dont elles et ses co-accusés sont les cibles.

Devant cette mobilisation et le mouvement de solidarité, le pouvoir d'Erdogan a dû reculer. Mais la menace pèse encore tant que la loi, contraire aux principes démocratiques, permet au pouvoir turc de réprimer l'expression démocratique, la liberté de pensée, la liberté d'expression et la liberté d'action citoyenne, et ce, au mépris de la Déclaration universelle des droits de l'homme, et de la Convention européenne des droits de l’homme que la Turquie a ratifiée en 1954. La France ne peut demeurer plus longtemps sa complice. Elle doit annuler sur-le-champ les accords de coopération policière et judiciaire passés par le président Sarkozy avec la Turquie, et toujours en vigueur. Ce premier acte est, aujourd'hui, incontournable.

Le PCF engage une campagne de pétitions pour obtenir l'abrogation immédiate de ces accords et engager la France à cesser les poursuites contre les militants des droits de l'homme, turcs et kurdes, sur son propre territoire. Engagé dans la solidarité aux côtés du peuple kurde pour la reconnaissance de ses droits culturels et politiques, le PCF réitère son appel à la libération sans délai de tous les prisonniers politiques kurdes incarcérés par Ankara.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article