Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Récemment, Eugène Binaisse a appelé à ce que le dialogue reprenne entre les républicains de la commune. Le PCF d'Hénin-Beaumont a pris acte avec satisfaction de la volonté de pacification du nouveau maire, même si ces déclarations n'ont pour l'instant débouché sur rien de concret et si les conditions du dialogue ne sont pour l'heure pas remplies, en terme de respect et de dénonciation ferme de la connivence passée entre quelques individus de l'AR et le Front national.

La majorité municipale aura néanmoins l'occasion de prouver ce soir son ouverture si elle adopte la charte républicaine proposée par l'ADECR et le sénateur Jean-Claude Danglot qui lui a été soumise par le PCF et a déjà été adoptée à Evin-Malmaison, Drocourt et Montigny-en-Gohelle.

Mais nous ne pouvons pas rester sans réaction à la lecture de La Voix du Nord de ce matin, tant les propos de Georges Bouquillon sont choquants.

Affirmant qu'il n'y a pas l'épaisseur d'une feuille de papier à cigarette entre le maire et lui, Georges Bouquillon menace très clairement Eugène Binaisse en lui rappelant qui est le patron et dans la tête de Georges Bouquillon, le patron de l'AR, c'est lui !

Lorsque Georges Bouquillon écrit que sa soi-disant bonne entente avec le maire « durera aussi longtemps que les décisions importantes seront prises en concertation et dans le respect des 27 élus majoritaires », il interdit en fait à Eugène Binaisse toute velléité d'autonomie pour devenir vraiment le maire de tous les Héninois et Beaumontois.

Quand Georges Bouquillon ajoute que « Quand une décison est prise démocratiquement, elle s'impose à tous... Ensuite vient la solidarité ! », il fait un sévère rappel à l'ordre à son « ami » Eugène Binaisse dont on sait qu'il n'était pas nécessairement hostile à l'implantation de Kiabi à Beaumont.
Georges Bouquillon rappelle à Eugène Binaisse qui dirige réellement l'Alliance Républicaine et ce rappel vaut aussi, on l'imagine, pour la volonté de rapprochement timidement exprimée par le maire et ce qui ressemblait à une condamnation de la collaboration Bouquillon/Briois, même si Eugène Binaisse avait pris des gants en répondant aux Questions qui fâchent.

Le communiqué de Georges Bouquillon montre donc que le vrai patron d'Hénin-Beaumont reste Georges Bouquillon. L'homme de main de Jean-Marie Alexandre a trahi ses engagements de campagne, a trahi le camp des républicains et son « amitié » pour Eugène Binaisse avec qui c'est désormais la guerre ouverte.

Jusqu'à quand Eugène Binaisse acceptera-t-il les affronts répétés de son premier adjoint ?


David NOËL
Secrétaire de la Section PCF d’Hénin-Beaumont
Membre du Secrétariat Fédéral du PCF 62
Vice-président d'Un Nouvel Elan pour Hénin-Beaumont


Télécharger le communiqué de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jc Seclin 16/07/2010 23:55



http://mjcf.pevele-melantois.over-blog.fr/article-l-offensive-n-4-demandez-l-offensive-54031134.html

Salut camarade, voici l'offensive numéro 4, journal de Section de la Jeunesse Communiste du Pévèle Mélantois !
n'hésites pas à le lire, nous donner tes impressions, et à le publier sur le blog si tu veux :)



Claire 16/07/2010 12:33



Très bien ton communiqué David !



cimares 16/07/2010 10:43



oui, jusqu'à quand.... parce qu'à ma connaissance, dans cet environnement, Eugène Binaisse reste le seul à n'avoir pas fait allégence à l'un deux seigneurs du Pas de Calais.


A ce titre, et dans ce contexte, il se met d'autant plus en danger que dans ce monde féodal clos, les hommes-liges se sentent investis d'une seule mission: faire ce qu'ils veulent , comme ils le
veulent dans le fief qui est le leur, du moment qu'ils prêtent allégence au suzerain.


Cela devrait rappeler à l'historien des méthodes quelque peu contradictoires avec celles pronées par la révolution française il y a 221 ans.