Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Chevenement et HollandeDernièrement, François Bayrou, appelé à commenter les mauvais sondages de son rival centriste Hervé Morin s'est moqué du positionnement inepte du leader du Nouveau Centre : « Voilà quelqu'un qui se présente aux élections en disant "je souhaite la victoire de quelqu'un d'autre". Comment voulez-vous que les électeurs s'y retrouvent ? ».

Pour le coup, le leader du MoDem avait mille fois raison, et la critique ne vaut pas que pour Hervé Morin, elle vaut aussi bien pour Christine Boutin ou Dominique de Villepin, qui négocieront le retrait de leur candidature en échange de quelques postes, elle vaut pour les Verts qui ont déjà négocié avec le PS 60 circonscriptions en cas de victoire du PS à la présidentielle et elle vaut évidemment pour Jean-Pierre Chevènement, dont l'annonce de la candidature a été accueillie avec indifférence, la candidature Chevènement aux présidentielles n'ayant d'autre but que de brouiller les cartes et d'attirer des électeurs qui ont voté non à Maastricht et au TCE tentés par le vote Mélenchon sur François Hollande. La ficelle est un peu grosse et on souhaite bon courage à Chevènement. Les électeurs qui ont voté non au TCE en 2005 n'ont pas oublié que François Hollande, dont le programme se caractérise par une extrême modération, était un des plus farouches leaders du oui à l'Europe libérale.

La candidature de Chevènement va donc faire pschitt, en échange de quelques postes de députés MRC et localement, les militants chevènementistes en ont conscience.

C'est ce qui explique le communiqué surréaliste de Georges Bouquillon, le premier adjoint MRC d'Hénin-Beaumont et de la conseillère générale du canton de Leforest, l'adjointe dourgeoise Sabine Van Heghe. Tous les deux déclarent à la Voix du Nord qu'« Afin qu'il n'y ait aucune ambiguïté, nous tenons à ce que vos lecteurs sachent que les discussions sur le programme du candidat socialiste à l'élection présidentielle se poursuivent. Jean-Pierre Chevènement a rencontré François Hollande à de nombreuses reprises. Nous souhaitons que cet accord soit rapidement conclu et en ce qui nous concerne, fidèles à notre idéal, nous ferons tout ce qui est possible et souhaitable pour que François Hollande soit élu Président de la République française. »

Après les pseudo-candidats à la présidentielle qui souhaitent la victoire d'un autre, voilà les cadres locaux qui anticipent le ralliement de leur champion et s'empressent de dire qu'ils sont les premiers à souhaiter la victoire d'un autre. Curieuse stratégie...

Du côté du Front de Gauche, au moins, il n'y a pas d'ambiguïté. Nous, nous battons pour la victoire de Jean-Luc Mélenchon et pour l'application d'un programme qui soit vraiment de gauche. Nous ne nourrissons aucune illusion sur le programme du PS, dont la modération est un mauvais coup à la gauche dans son ensemble, parce que ce n'est jamais avec des concessions à l'idéologie de l'adversaire que l'on remporte les batailles idéologiques.

Au lieu de surfer sur les terres du MoDem et de nous parler dette, rigueur et austérité, François Hollande ferait mieux de parler de socialisme, s'il veut faire reculer les idées de droite et d'extrême droite, qui sont pour l'heure majoritaires dans ce pays. Dans les derniers sondages, le total des voix de gauche n'est que de 40 %...

Un bon score du PCF et du Front de Gauche est la condition nécessaire pour que les choses changent dans ce pays, pour défendre nos droits et pour obtenir de nouvelles conquêtes sociales. Pour cela, il y a deux manières et elles vont de pair : par le bulletin de vote et par les luttes.

En avril, on vote Mélenchon à la présidentielle, en juin, on vote PCF-Front de Gauche aux législatives et on se met en lutte, on entre en grève pour exiger de la gauche - quel que soit celui qui sera élu - d'aller au bout de ses promesses et, comme en juin 36, d'aller plus loin que ses promesses !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article