Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Alain-Alpern.jpgQue cherche donc Alain Alpern ? C'est la question qu'on peut se poser à la lecture de son blog. L'ancien vice-président vert du conseil régional et ancien conseiller régional socialiste, qui se battait il y a encore deux ans avec Pierre Ferrari pour recréer une section socialiste sur Hénin-Beaumont rejette maintenant totalement les partis de gauche. Pas seulement la fédération PS, mais l'ensemble des partis de gauche qu'il attaque sans nuance. Aucun parti de gauche ne trouve grâce à ses yeux : ni le PS 62, qu'il soupçonne d'avoir soutenu des baronnies mafieuses à Hénin-Beaumont, Liévin et ailleurs, ni le MRC, ni le PCF, ni les Verts... Sous la plume d'Alain Alpern, une liste de rassemblement de gauche, espérée par des dizaines de nos militants, de sympathisants et d'électeurs de nos partis serait une catastrophe. On ne voit pas bien pourquoi... Ils sont fous, ces anciens combattants, ces présidents d'associations culturelles et sportives qui nous disent "unissez-vous !" ?

Alors qu'il avait accepté de participer, comme moi et plusieurs autres représentants politiques à des réunions en 2011-2012 autour de la LDH afin de créer les conditions d'une victoire de la gauche aux prochaines élections municipales en nous mettant autour d'une table et en pacifiant le débat politique entre nous, Alain Alpern n'a pas cessé d'attaquer durement la municipalité lui reprochant toutes sortes d'erreurs, de maladresses, de fautes politiques... Certes, tout n'est pas faux dans ce qu'écrit Alain Alpern, mais on a le sentiment à lire son blog que la virulence légitime qu'il avait à l'encontre de Jacques Mellick, Jean-Pierre Kucheida et Gérard Dalongeville s'est reportée sur Eugène Binaisse.

Jusqu'au bout, et y-compris devant le président de la LDH, j'ai cherché à défendre Alain Alpern, en affirmant qu'on pouvait et qu'on devait pouvoir se dire des choses sans être taxé d'être un agitateur illégitime. J'ai plaidé pour qu'Eugène Binaisse et Georges Bouquillon discutent avec Alain Alpern, répondent à ses courriers et à ses interrogations parce que c'est par le dialogue qu'on fait tomber les barrières de méfiance et d'incompréhension réciproques.

Encore faudrait-il pour cela qu'Alain Alpern cesse de juger tout le monde nul, incompétent et illégitime. A force de clamer sur son blog que la classe politique héninoise est nulle, que tous les partis de gauche doivent disparaître et que la solution providentielle réside dans une liste de citoyens apolitiques, Alain Alpern nourrit le rejet de la politique qui est souvent un sas de décompression avant de voter FN sans complexe.

Ce n'est pas notre campagne contre l'austérité, pas plus que la campagne d'EELV sur le thème "vivre mieux dans le bassin minier, c'est possible !", ce ne sont pas la baisse annoncée de la fiscalité locale et l'existence de grands projets dans les années à venir, ce ne sont pas les belles photos de Patrick Piret qui témoignent de la vitalité du tissu sportif et associatif de notre ville qui nourrissent le vote frontiste, c'est la négativité et l'aigreur : "il ne se passe rien dans notre ville, les élus sont nuls". Steeve Briois et Bruno Bilde doivent se régaler de voir ce genre de bêtises écrites en boucle sur le blog d'Alain Alpern.

Au contraire, le rôle d'un responsable politique, c'est d'y croire, de proposer un chemin, un espoir, d'être positif. Pour 2014, il y a de l'espoir. Contrairement aux imbécillités qu'on lit sur les blogs, les responsables et les militants des formations de gauche locale sont tout à fait capables de se mettre autour d'une table, d'écrire un programme et de travailler ensemble. Dalongeville n'est plus là, Alain, il faut se réveiller !

Hénin-Beaumont doit rester une ville de gauche, une ville où la justice sociale et la solidarité signifient quelque chose, où la jeunesse ait un avenir, où la culture, le sport, l'éducation populaire soient les vecteurs de l'émancipation des citoyens. Tout cela, le PCF entend bien y contribuer !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Yves Lourdel 28/02/2013 19:01


Je ne connais pas Alain Alpern, et me garde bien d'intervenir sur les sujets politiques locaux. Mais voilà un article qui fait couler beaucoup d'encre, et pas toujours orthographiquement
correcte.


Y.L.

vs etes dallongevillien ne mentez pas aites votre 23/02/2013 09:24


mais vs etiez sur la liste de dallongeville comme ferrari egrand bonbek  croyez que la majorité des elcteus fn sont des fachos???? votre souci cest que sur votre cv vous avez des taches
quihélas sont indelibile vus faite parti de lalbuml de ce maire voyou en cemomment un 4 page circule vs oyons le poing lévéen compagnie de gerard il ne pourrra se presenter car le verdict le
rendra illigible 

David NOËL 23/02/2013 09:49



Les électeurs du FN, vous y-compris, ne peuvent pas ignorer que le FN est un parti d'extrême droite xénophobe, raciste et démagogue, dont le fonds de commerce est de mentir et d'insulter les
autres. Dalongeville doit beaucoup manquer à Briois, ces deux là avaient besoin l'un de l'autre... J'espère bien qu'il sera inéligible ! Le PCF fera tout pour battre le FN en 2014, les électeurs
me connaissent, ils savent comment j'ai lutté contre Dalongeville, au conseil municipal comme au tribunal où j'ai gagné contre lui...



anonyme 22/02/2013 18:02


Et  voilà, nous y sommes: les grandes manoeuvres ont commencé... et par le plus jeune ! celui qui a déjà subi le système Dallongeville et qui s'imagine fort bien recommancer avec ceux qui
ont soutenu ce système.


Ainsi, tout comme pour le PS, l'ennemi désigné s'appelle Alain Alpern, parce qu'il refuse aujourd'hui tout compromis avec ceux qui ont croqué.


Bravo pour cet article de fond et bravo aussi pour le mutisme sur les turpitudes.


On observe une nouvelle fois que l'individu n'a aucun droit sur la puissance de la corporation politicienne en ce département; Or, la Révolution française s'est construite sur le principe du
respect du Citoyen et a combattu les corporatismes.


Regardons simplement comment un citoyen de caractère peut être combattu quand on se tait sur les anomalies quotidiennes constatées chez les gérants de cette mairie d'Hénin, tout ceci au nom de
l'intérêt (supérieur?) du parti.


Décidément, la pédagogie a encore des progrès à faire .

David NOËL 22/02/2013 18:18



Je ne dis pas qu'il n'y a pas d'anomalies et de maladresses. Depuis 2009, on l'a dit tout ça : le repli de l'AR sur elle-même, le maintien de cadres contestés pour avoir travaillé aux côtés de
Dalongeville.


Que le maire puisse être mal conseillé, qu'il y ait des délibérations contestables, que les agents municipaux se sentent méprisés, tout ça, j'en suis d'accord, mais les déficits ont été comblés
(en accroissant la pression fiscale) et la ville est gérée de manière sérieuse. Eugène Binaisse, ce n'est pas Dalongeville... 


Maintenant, quel doit être le rôle d'un parti de gauche dans le contexte héninois ? Critiquer la municipalité, démolir son bilan ou essayer d'être positif pour écrire une nouvelle page après
avoir battu le FN ? Je reconnais le courage d'Alain Alpern, je reconnais son intégrité, mais il est dans la négativité.


Encore une fois, à un an des élections, ne vaut-il pas mieux parler des succès de nos chanteurs, de nos escrimeurs, du carnaval qui se prépare plutôt que de déclencher des tempêtes dans des
verres d'eau sur la clôture du stade Birembaut ou le cross de la sainte-Barbe ?



le journal de l oppositon arrive ds vos btes aux 22/02/2013 17:14


aucun programme de la gauche à part  lutter conte le fn on rassemble les dallongevilliens

David NOËL 22/02/2013 17:41



Les dalongevilliens, ils seront sur la liste de Dalongeville s'il ose se représenter. Je note que vous souffrez de problème de vue : à longueur de commentaire, vous voyez des dalongevilliens
partout alors qu'a contrario, vous ne voyez aucun facho au FN. Bizarre bizarre...



georges 22/02/2013 14:14


Alain Alpern pourra se féliciter d'avoir participé à la victoire du front national si par malheur ça arrivait!


C'est incroyable d'être aussi aigri de la vie! Je le plaind vraiment ce gars, il ne doit pas être très heureux dans la vie!

Motivé 22/02/2013 13:49


Très bien cet article, David, et très réaliste ! On croirait qu'Alain Alpern travaille pour mettre en place le FN.