Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

Mouton-tondu.jpgSelon le COR (Conseil d’Orientation des Retraites), le recul de l’âge légal de départ à la retraite à 63 ans combiné à un allongement de cotisation à 45 ans permettrait de couvrir environ la moitié du déficit du régime retraite en 2050.

Encore une fois pour le secrétariat COR, il est un impensé : celui d’examiner avec sérieux de nouvelles pistes de financement telle la taxation des flux financiers.

Le gouvernement doit présenter clairement ses propositions. Un grand débat national doit s’ouvrir sur les retraites permettant de réfléchir à toutes les pistes, notamment celles des ressources de financements. D’Athènes à Paris, les peuples n’accepteront plus la camisole politique toujours plus dure et brutale.

De Maastricht aux réformes Fillon-Balladur sur les retraites, c’est un échec cuisant qui exige aujourd’hui une orientation radicalement différente.

Il est temps d’arrêter de tondre le mouton toujours plus court, et d’aller enfin chercher les financements là où ils se trouvent.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Yves LOURDEL 15/05/2010 23:45



Force est de constater que le COR, dont font pourtant partie des représentants d'organisations syndicales (il est vrai de façon minoritaire), roule plutôt à l'heure actuelle pour le pouvoir en
place. [Rappel pour mémoire: cet organisme a été crée en 2000 sous Jospin].


Plus fondamentalement, ce qui est urgent c'est de prendre des mesures immédiates telles que la suppression du bouclier fiscal, le retour sur les réformes Fillon et Baladur, la cotisation de
tous les revenus y compris financiers et les stock options... Pour celà, pas besoin d'un grand débat, mais d'une bonne proposition de loi qui mette la représentation nationale devant ses
responsabilités.


Quant aux réformes structurelles qui sont nécessaires pour faire face, à terme, au défi de la démographie, ce sont elles qui devraient faire l'objet d'un véritable débat national:
élargissement des bases de financement des retraites, instauration d'un régime d'assurance emploi-formation, financement de cotisations étudiants... Mais celà n'implique pas qu'un projet de loi
soit présenté au conseil des ministres dès juillet prochain. Bien au contraire si débat il doit y avoir.


Yves LOURDEL