Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par PCF

Remise-rapport-Lescure.jpgLe rapport Lescure a été rendu public mardi. Si nous ne sommes pas insensibles à certaines avancées qu'il préconise, ce rapport nous laisse quelque peu sur notre faim.

Ainsi nous prenons acte de la volonté affirmée de ses rédacteurs de préserver l’exception culturelle, c’est à dire l’idée que la culture ne saurait être soumise aux règles de l’économie de marché, que ce soit au plan national, européen ou international. Le rapport Lescure préconise à juste titre de « rester ferme » sur la défense de l’exception culturelle, et le maintien de l’audiovisuel et du numérique en son sein. Le PCF restera vigilent à ce que cette fermeté s’exprime jusqu'au bout dans le cadre des actuelles négociations transatlantiques, tant de la part du gouvernement français que de la Commission européenne.

Alors qu'il y a là, une volonté affirmée de préserver le droit d’auteur et le droit à la rémunération des artistes interprètes, le rapport Lescure ne propose qu' une timide ouverture à la participation des fournisseurs de matériels au financement de la création.

Cependant, une telle taxe représentera une infime décimale des super-profits des fournisseurs d'accès internet (FAI) et surtout des Apple, Google et autres Amazon qui sont étrangement épargnés de toute contribution à la création alors qu'elle est à l'origine des profits considérables que ces majors compagnies réalisent. Une piqûre de moustique sur le garrot du rhinocéros.

La suppression de l’HADOPI et la volonté de sortir de la pénalisation des internautes est une bonne chose. Le PCF demande la suppression de toutes mesures répressives à leur égard . De même le transfert des missions au sein du CSA actuel nous laisse septique tant que ce dernier ne sera pas démocratisé et entièrement refondu en un véritable Conseil supérieur des médias, tel que proposé par le programme du Front de Gauche.

La « chronologie des médias », que le rapport Lescure propose d’amender, ne peut en tout état de cause l’être qu’au prix d’une intense concertation avec tous les acteurs des filières numériques et audiovisuelles, sous peine de mettre en cause les fragiles équilibres actuels, déjà gravement menacés.

Enfin, les préconisations du rapport Lescure ne sauraient trouver leur sens sans un redressement significatif des moyens du Ministère de la Culture et de la Communication, dans le cadre d’une véritable loi d’orientation et de programmation, engagement de campagne du président Hollande.


Alain Hayot
Responsable de la commission culture du PCF

Commenter cet article