Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Le PCF d'Hénin-Beaumont a pris connaissance des premières déclarations de Gérard Dalongeville, ex-maire d'Hénin-Beaumont mis en examen pour détournement de fonds à la suite de sa remise en liberté à l'issue d'une période de plus de sept mois de détention préventive.

A partir du moment où Gérard Dalongeville ne risquait plus d'entraver l'avancée de l'instruction, sa remise en liberté apparaissait logique.

Nous sommes dans un État de droit et Gérard Dalongeville, comme n'importe quel autre prévenu est présumé innocent jusqu'à ce qu'il soit déclaré coupable, à l'issue d'un procès.

La remise en liberté de Gérard Dalongeville n'absout en rien l'ex-maire d'Hénin-Beaumont et il reviendra à la justice de déterminer quelles ont été ses complicités et jusqu'où s'est étendu le système de fausses factures et de marchés truqués mis au jour par la Brigade Financière.

Avec l'affaire Dalongeville, c'est tout un système notabiliaire et clientéliste, avec ses baronnies locales, ses entreprises, ses marchés truqués qui est apparu en pleine lumière.

La fédération socialiste du Pas-de-Calais, qui a réintégré Gérard Dalongeville après avoir réintégré Jacques Mellick porte une lourde responsabilité dans le désastre politique et financier de la ville d'Hénin-Beaumont.

Quand on est de gauche, il n'est pas possible de soutenir des barons locaux qui trempent dans des magouilles et pratiquent une politique clientéliste révoltante.

Le PCF d'Hénin-Beaumont combattra jusqu'au bout la fausse gauche des barons, des affaires et du clientélisme pour que la gauche renoue avec ses valeurs, celles de Jaurès, celles de 1936 et du Front Populaire, celles de la Résistance et de mai 68.

Notre détermination à combattre le système qui a permis à Dalongeville de prospérer a fait peur aux tenants du système qui ont soutenu aux élections de juin 2009 la liste de Daniel Duquenne avant de réaliser une OPA sur l'Alliance Républicaine par le biais du retour de Georges Bouquillon au MRC 62.

Pendant ce temps, la population héninoise est écrasée d'impôts et souffre beaucoup de voir notre ville ruinée et sans projets, pointée du doigt par les médias.

Le retour fracassant de Gérard Dalongeville a quelque chose d'effarant. L'ex-maire d'Hénin-Beaumont est dans le plus complet déni de réalité lorsqu'il rêve d'un retour aux commandes de la ville.

Aujourd'hui, Gérard Dalongeville n'a plus de légitimité. Les Héninois et Beaumontois ne veulent pas le voir revenir, même si l'amateurisme du préfet dans la procédure de révocation rend possible ce scénario cauchemardesque.

Le PCF d'Hénin-Beaumont appelle l'ex-maire d'Hénin-Beaumont à revenir à la raison, à stopper la spirale de la destruction dans laquelle il veut enfoncer notre ville et à dire enfin la vérité lors de son procès.

David NOËL
Secrétaire de la Section PCF d’Hénin-Beaumont

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

raoul durand 23/11/2009 16:12


Pour Chruszez, c'est clair.

Il traîne toujours là où il y a magouille et du pognon à se faire.

Il faut se renseigner sur son train de vie: superbe villa, bateau de luxe (...)


cimares 22/11/2009 15:08


Eh bien, à l'heure d'aujourd'hui, je suis en plein accord avec le communiqué du PCF d'Hénin Beaumont.
Sur cette base et l'analyse qui est faite du système, il serait judicieux que des convergences réelles puissent se faire avec les militants socialistes qui ne supportent plus les usurpateurs de la
fédé et leurs affidés.
Ce pourrait être l'occasion de travailler sur ce qu'il conviendrait de faire à Hénin, comme vient de le faire A Alpern,sur son blog, sans polémique... parce que la situation risque de s'envenimer
avec l'intégration de Georges Bouquillon au MRC d'Alexandre et la future "nomination" de Brigitte Duquenne à la section socialiste recomposée d'Hénin. Ajoutons à cela le spécialiste de la prise de
mayonnaise qu'est JP Chruszez et la normalisation sera effective: on pourra recommencer comme avant et se servir des militants comme l'appoint d'une politique définie ailleurs.


Mathieu 22/11/2009 13:55


Comment qualifier "d'hommes de gauche" ces politiciens -trop nombreux- qui profitent du système et abusent de la confiance de leurs administrés ? Comment le PS peut réintégrer Dalongeville, après
le mal qu'il a fait à sa commune !?

Il faut en finir avec cette "politique" d'intéressés et montrer que des personnes honnêtes, responsables, sont capables de donner une autre image, un autre visage, proche du peuple à la
politique.

Très bonne continuation David


David NOËL 23/11/2009 10:13



Merci Mathieu,

bonne continuation à toi aussi sur Auchel à très bientôt !