Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

La réponse de Caroline Troy aux questions soulevées par le communiqué de presse d'Un Nouvel Elan pour Hénin-Beaumont est d'une rare indigence alors que tout le monde peut constater que la maladresse de la municipalité a donné l'occasion au FN de Steeve Briois de se poser en défenseur des commerçants. Récupération, quand tu nous tiens...

Sans répondre sur le fond – et pour cause – Caroline Troy s'attaque à Pierre Ferrari accusé d'avoir été le « fidèle complice » de Gérard Dalongeville en tant qu'employé et en tant qu'élu. Une telle mauvaise foi laisse sans voix. Décidément, à l'Alliance Républicaine, on s'est fait une spécialité de photocopier sans recul l'argumentaire de l'extrême droite frontiste.

Faut-il rappeler à Caroline Troy que Pierre Ferrari a créé un site internet récompensé par trois arobases ? La municipalité à laquelle participe Caroline Troy n'a plus mis à jour le site  de la ville depuis le 11 juin au grand dam des associations héninoises... On aimerait avoir une explication de l'adjointe à la culture, plutôt que des attaques contre le président d'Un Nouvel Elan pour Hénin-Beaumont.

Dès la campagne des législatives 2007, Pierre Ferrari a payé son opposition au maire en étant placardisé et licencié de fait pour raisons politiques. Si Caroline Troy recherche des « fidèles complices » de l'ancien maire, pourquoi ne se tourne-t-elle pas vers le DRH mis en cause dans le rapport de la CRC pour avoir signé des « attestations de service fait » fallacieuses à la demande de son maître afin de rendre Pierre Ferrari inéligible ? Élue dans une équipe qui a fait le choix de conserver à leur poste les cadres dalongevilliens les plus controversés, Caroline Troy n'a jamais exprimé une once de désaccord à ce sujet. Dommage...

La raison de ma présence et de celle de Pierre Ferrari sur la liste de Gérard Dalongeville tient en un mot : « antifascisme », un mot manifestement inconnu des amis de Caroline Troy qui n'ont jamais admis qu'on puisse choisir entre la peste FN et le choléra Dalongeville. Pourtant, pendant que l'AR nous reprochait de « cautionner » Dalongeville, ce qui n'a jamais été le cas, les chefs de l'AR cautionnaient, eux, le Front national, allant jusqu'à rédiger ensemble un recours électoral comme on l'a appris par la suite. Eux aussi ont choisi entre la peste et le choléra sans que Caroline Troy n'y trouve rien à redire. Dommage, là encore...

Pierre Ferrari et moi-même nous sommes d'abord battus contre le FN avant de nous battre contre Dalongeville et d'être limogés tous les deux pour opposition. Opposants politiques à Dalongeville, nous avons été adjoints dans son équipe pendant six mois pour Pierre Ferrari et un an pour moi, soit moins longtemps qu'un certain... Georges Bouquillon, adjoint durant un an et demi et qui a vu, sous son mandat, entre 2001 et 2002, le nombre d'employés municipaux passer de 519 à 732 et le déficit se creuser à hauteur de 12 millions d'euros !

Si Caroline Troy est à la recherche des « fidèles complices » de Gérard Dalongeville, elle n'aura pas à les chercher bien loin... Elle pourrait aussi chercher dans la direction de Jean-Marie Alexandre, que l'AR (et Caroline Troy avec) a remercié pour son aide et son soutien, le même Jean-Marie Alexandre qui avait appelé ses élus à voter pour me limoger le 6 avril 2009 pour m'être opposé à Gérard Dalongeville. Etrangement, Caroline Troy ne le traite pas de « fidèle complice » de Dalongeville...
Plutôt que de mettre tout le monde dans le même panier à la manière du FN en tirant au passage une balle dans le pied de Georges Bouquillon, on préfèrerait que la deuxième adjointe d'Eugène Binaisse reconnaisse cette évidence que limogés comme Georges Bouquillon pour opposition, nous étions des opposants.
Mais pour cela, il lui faudrait rompre avec la vulgate officielle de l'Alliance Républicaine, cette vulgate identique à celle du FN et qui a légitimé le terrible choix de l'isolement qu'ils ont fait en 2009 et dont Hénin-Beaumont continue de payer le prix.

Caroline Troy en aura-t-elle le courage ? La balle est dans son camp.


David NOËL
Secrétaire de la Section PCF d’Hénin-Beaumont
Membre du Secrétariat Fédéral du PCF 62
Vice-président d'Un Nouvel Élan pour Hénin-Beaumont


Télécharger le communiqué de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

heninoise decue 27/07/2010 22:34



je suis reellement deçue par le communiqué de Carolyne TROY; elle sait parfaitement quelle a été l attitude de Pierre et de DAvid  par rapport a g Dalongeville!


Elle est aussi soumise que le reste de la secte et pactise a l alliance avec le fn



Motivé 27/07/2010 18:54



Je suis déçu par Caroline Troy, qui était la seule qui montrait qu'elle n'était pas d'accord avec le FN et qu'elle aurait pu faire de la résistance.


Elle s'est rangée derrière les consignes de Bouquillon. Quelle stratégie ! Quel sentiment d'impuissance ! La politique de collaboration ne sera jamais populaire. Les Héninois s'en souviendront...



DLR1 Canal Historique 27/07/2010 18:13



Je partage votre avis. Jusqu'ici, c'est la seule personne de l'AR qui a toujours levé le ton et le bouclier face aux ruades du FN lors des diférents conseils municipaux. On peut juste lui
reprocher ici de conserver une solidarité avec les membres de son clan, malgré les erreurs commises par celui - ci !



ANONYME 27/07/2010 16:34


SOYEZ RASSURE,mr david noel. LA TROY N'EST NI COURAGEUSE,ni compétente.


David NOËL 27/07/2010 17:34



Je regrette les attaques de Caroline Troy contre Pierre Ferrari, mais ça n'enlève rien au fait que c'est une élue qui ne s'est jamais laissée faire par le FN et qu'on peut la respecter. En tout
cas, moi, je la respecte. Simplement, je lui dis amicalement qu'elle se trompe sur Pierre Ferrari.



cheforever 27/07/2010 11:43



Caroline troy envisage de creer un festival de la bourde et de l amitie avec le fn. Le podium pourra   accueillir 27 personnes.