Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

Cartes cantons NordUn redécoupage des cantons qui maltraite les territoires ruraux du Nord


Le découpage électoral qui accompagne la loi relative à l’élection des conseillers généraux est mauvais pour la démocratie, pour nos communes et pour nos populations. Alors que les problèmes de la population sont aujourd’hui essentiellement liés à l’emploi, au pouvoir d’achat, le gouvernement découpe la carte de France. Les Députés et Sénateurs Communistes ont voté contre ce texte de loi dont les conséquences pour les communes de notre département seront importantes.

En effet, comment ne pas voir de lien entre ce découpage et les politiques d’austérité qui prévoient une baisse des dotations accordées aux collectivités locales (4 milliards d’euros en moins d’ici 2015). Alors que nos communes sont menacées et asphyxiées financièrement, elles ont besoin de plus de solidarité, de coopération et de lien fort avec le Conseil Général. Ce découpage va à l’inverse de cette attente.

Aujourd’hui, en découpant les cantons en fonction d’une moyenne démographique, les zones urbaines vont gagner des conseillers départementaux tandis que les zones rurales vont en perdre et la proximité qu’incarnait le conseiller général va disparaître.

Demain, le Nord sera découpé en 41 cantons ayant tous une moyenne de 62 848 habitants, que l’on soit en territoire rural ou urbain ! Certes, il faudra élire 2 conseillers départementaux dans chaque futur canton mais les cantons qui regroupent aujourd’hui 15 communes en regrouperont demain jusqu’à 52 et 8 fois plus d’habitants. Quel lien de proximité les nouveaux élus pourront-ils entretenir avec les maires des villages et leurs habitants ? C’est un vrai recul démocratique.

Dans notre département, avec cette règle démographique, l’Avesnois, le Cambrésis et les Flandres perdent des conseillers généraux au profit de la métropole lilloise qui passe de 28 conseillers généraux à 34 ! Sur un total de 81 conseillers généraux, la métropole lilloise représentera plus de 40 % des voix dans la future assemblée alors que l’acte III de la décentralisation, prévoit de transférer des compétences du Conseil Général aux futures grandes métropoles comme celle de Lille. C’est un pas supplémentaire vers la disparition des départements au profit d’une Europe des grandes régions et des grandes intercommunalités.

Enfin le projet de mode de scrutin fera reculer le pluralisme. En effet, là où les électeurs d’un territoire élisaient des conseillers généraux d’opinions politiques différentes, demain, il y aura deux élus de la même sensibilité politique.

Dans le Nord, le PCF exprime son profond désaccord sur ce charcutage qui ne tient aucunement compte de la population, de ses difficultés et de la particularité de chaque arrondissement. Il sera aux côtés des Maires et des élus qui se battent pour défendre leur commune et obtenir des moyens pour répondre aux besoins des habitants.


Fabien Roussel
Secrétaire de la Fédération du Nord du PCF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article