Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par UNEF

logo UnefMardi 16 juillet 2013, la ministre de l’enseignement supérieur, Geneviève Fioraso, a reçu les organisations étudiantes pour une concertation autour des conditions sociales de la rentrée. La ministre a annoncé le lancement d’un plan d’action social dès le mois de septembre autour de trois mesures : l’augmentation de 10% du nombre de boursiers, la création d’un échelon de bourse maximal à hauteur de 5 500 euros par an (contre 4 700 euros aujourd’hui) et la création de 7 000 aides mensuelles pour les étudiants en situation d’autonomie variant entre 4 000 et 5 500 euros par an. L’investissement total représenterait 117 millions d’euros en 2013 et plus de 200 millions d’euros en 2014. Cela représente plus que l’ensemble des mesures étudiantes prises depuis les 15 dernières années.

Une rentrée moins galère pour 100 000 étudiants.

Ce sont près de 100 000 étudiants qui vont voir leur pouvoir d’achat réévalué dès septembre 2013 et, selon le plan de montée en charge, près de 200 000 d’ici la rentrée 2014. Dans le détail :

- 55 000 étudiants de familles modestes aujourd’hui du système de bourses vont recevoir une aide mensuelle de 100 euros. Ils devraient être plus de 100 000 en 2014 selon le plan de montée en charge.
- plus de 30 000 étudiants vont voir leur bourse réévaluée de 15% soit 700 euros par an, ce qui devrait leur permettre de limiter le recours à une activité salariée.
- 7 000 étudiants en situation d’autonomie avérée vont pouvoir être intégrés au système de bourses selon des critères propres à leur situation, et non plus selon les ressources de leurs parents.

Un plan issu des revendications étudiantes.

Ces annonces font suite à la rencontre entre l’UNEF et le président de la République. François Hollande s’était alors engagé à accélérer le calendrier des mesures sociales pour les étudiants, pour favoriser leur réussite et leur accès à l’autonomie. L’UNEF se félicite que les mesures annoncées correspondent aux revendications que le syndicat avait exprimé devant la ministre, lors de son congrès en avril dernier, à Toulouse.

Une réforme qui doit monter en puissance sur le quinquennat !

L’investissement de 100 millions d’euros en 2013, puis 200 millions d’euros en 2014 est une étape significative dans la lutte contre la précarité étudiante et pour l’accès à l’autonomie des jeunes.

Cette annonce est un grand pas en avant vers la réforme d’allocation d’autonomie promise par François Hollande. En particulier, en créant 7 000 aides à l’autonomie, sans prise en compte des revenus parentaux, le gouvernement engage une rupture historique avec le modèle de bourses français, entièrement fondé sur les critères familiaux.

L’UNEF reste déterminée à voir la promesse de François Hollande aboutir d’ici la fin d’un quinquennat. La montée en puissance des aides à l’autonomie pour atteindre plusieurs centaines de milliers en 2017, et financées par un redéploiement des aides fiscales doit être la prochaine étape de la réforme.

Commenter cet article