Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Barbecue-Sallaumines-28-08-14.jpgLa Fédération du Pas-de-Calais du PCF tenait jeudi soir son traditionnel barbecue de rentrée au parc Deleury de Sallaumines. De nombreux élus et militants du secteur étaient présents pour cette initiative qui marque traditionnellement la rentrée politique du PCF dans notre département.

Les communistes d'Hénin-Beaumont étaient venus pour passer une soirée conviviale autour des brochettes préparées toute la journée par Maurice, notre "chef du barbecue".

Moment de convivialité militante, le barbecue fédéral est surtout l'occasion de préparer une rentrée politique marquée par l'urgence devant la dégradation de la situation économique et sociale du fait de la capitulation du gouvernement face au patronat.

Hervé Poly, notre secrétaire départemental, a évoqué dans son intervention la situation internationale et la situation intérieure. Il a dénoncé les bombardements de populations à Gaza et en Ukraine. Contrairement à ce qu'on nous raconte, il n'y a ni choc des civilisations, ni choc des cultures, juste des guerres pour le partage du monde par les firmes multinationales. Les communistes dénoncent la volonté d'affrontement des puissances impérialistes et de l'OTAN : sortons la France de cette organisation militaire !

On peut se féliciter de la résistance palestinienne face à l'une des plus puissantes armées au monde, celle d’Israël. Non à l'occupation ! Pour le respect des droits des Palestiniens ! Levée du blocus de Gaza !

En France, la guerre contre le peuple atteint des niveaux rares. Hollande et Valls font la politique de la droite. A peine nommé, le nouveau Ministre-banquier d'affaires, Emmanuel Macron affirme dans le magazine Le Point qu'il veut sortir des 35 heures ! Une véritable provocation de la part de ce millionnaire !

Ambroise Croizat nous mettait en garde : « ne parlez jamais d'acquis sociaux, mais de conquis sociaux, car le patronat, lui, ne désarme jamais ». Nous y sommes ! Il n'y à rien à attendre de bon de ce gouvernement. Avec l'austérité, la situation va encore s'aggraver. Le secteur du bâtiment va mal. Les collectivités territoriales sont asphyxiées. Beaucoup d'industries sont menacées par les actionnaires. Faut-il désespérer pour autant ?

A l'évidence, non. Faisons vivre le parti révolutionnaire en France. C'est de notre affaiblissement que profitent les capitalistes et les forces réactionnaires. Il suffit de voir le niveau record des dividendes ou encore de l'évasion fiscale pour se convaincre qu'une autre politique est possible.

C'est d'une révolution dont nous avons besoin, et non d'une simple dissolution. Seule l'émergence sur la scène du monde du travail, seul un travail patient, permettra de créer les conditions de victoires pour notre peuple. De son côté, Marine Le Pen, reprenant certaines de nos propositions sociales, épargne le capital, elle ne s'occupe pas de la répartition des richesses et accable encore et toujours les travailleurs immigrés (en général venant d'Afrique !). Toute l'illusion qu'elle propage est celle d'un capitalisme franco-français sur le mode des années 60 : ce système n'apporterait rien de bon aux travailleurs.

L'heure est à l'optimisme. Nos luttes peuvent faire bouger les lignes. La réaction du monde du travail est indispensable face aux attaques et aux provocations. L'Internationale et la Marseillaise ont été chantées goulûment, manière de nous mettre en appétit et de dénoncer tous ces faux patriotes qui n'ont jamais rien fait de positif pour la France et bien sûr tous ceux qui, au pouvoir, saccagent notre Nation, notre démocratie et nos modes de vie !

C'est la lutte finale ! Groupons-nous dès demain !


Texte initial d'après Gautier Weinmann (PCF Leforest). Photo Jean-Claude Castel.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article