Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

Combien faudra t-il encore de morts pour que le gouvernement français condamne la répression ordonnée par le Président Ben Ali ?

Depuis le 17 décembre, une vague de manifestations sans précédent secoue la Tunisie, à la suite de la tentative de suicide par immolation d'un jeune chômeur de Sidi Bouzid à qui la police avait confisqué ses marchandises et qui est devenu le symbole du désespoir du peuple tunisien étranglé par la dictature de Ben Ali.

Mercredi et jeudi, une nouvelle étape a été franchie dans la répression avec l’arrestation d’Hamma Hammami, leader du Parti Communiste des Ouvriers de Tunisie, la mise en place du couvre feu à Tunis et la nouvelle et terrible vague d’assassinats dont celui d'un professeur d'université Franco-Tunisien, Hatem Bettahar.

Au total, la répression policière aurait déjà fait 66 morts depuis le début du mouvement, d'après la Fédération Internationale des ligues des Droits de l'Homme qui dénonce les attaques contre les défenseurs des droits de l'homme, les avocats, les journalistes et les syndicalistes.

Dans ce contexte, le limogeage de deux ministres et les vagues promesses de Ben Ali de garantir plus de libertés paraissent peu crédibles.

L’État tunisien commet des crimes. Les taire, c’est être complice. La France, qui siège au Conseil de sécurité de l’ONU, doit prendre ses responsabilités et cesser de couvrir le dictateur tunisien.

Le PCF demande solennellement au Président de la République et à l’ensemble des dirigeants européens de condamner la répression et de prendre des sanctions politiques, économiques et financières contre le régime de Ben Ali.

La Tunisie vit des heures graves. Le PCF réaffirme avec force tout son soutien au peuple, aux démocrates et aux progressistes de ce pays, exige la libération de tous les manifestants arrêtés arbitrairement et demande qu'on procède à des  enquêtes impartiales sur les décès et les blessés et que les responsables soient poursuivis.


Rassemblement de soutien au peuple tunisien
Samedi 15 janvier à 14h30
Rond-point des villes jumelées d'Hénin-Beaumont

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article