Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Jean-Luc-Melenchon-8.jpgJean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à la présidentielle, a demandé "solennellement" un référendum sur la souveraineté budgétaire après l'accord trouvé dans la nuit à Bruxelles, dénonçant "la naissance de l'Europe austéritaire".

M. Mélenchon, parlant depuis le siège du PCF à Paris, a demandé "solennellement qu'un référendum soit soumis au peuple français" car avec cet accord, "les Français vont abdiquer sur leur souveraineté budgétaire".

"On ne peut pas organiser un transfert de souveraineté sans consulter les peuples", a-t-il martelé, jugeant qu'un référendum permet de "donner le temps de faire de l'éducation populaire" sur ces sujets "complexes".

L'ex-socialiste a estimé que le nouvel accord conclu à Bruxelles "n'a rien de technique, il est profondément politique". Il "tord le bras à la démocratie française" avec notamment "l'obligation de se soumettre" à la règle d'or "alors qu'il y a des élections" en France prochainement.

"C'est la naissance de l'Europe austéritaire", a-t-il dit, recourant à ce néologisme pour démontrer le côté "opaque", "autoritaire" et "inégalitaire" des décisions prises par les chefs d'Etats européens, qui mènent à "toujours plus d'austérité".

Craignant que les citoyens "finissent par haïr l'Europe", l'eurodéputé a fustigé "l'embrigadement généralisé autour d'un projet économique libéral auquel les peuples sont soumis de force".

Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à la présidentielle, a demandé "solennellement" un référendum sur la souveraineté budgétaire après l'accord trouvé dans la nuit à Bruxelles, dénonçant "la naissance de l'Europe austéritaire".


Source : Le Point.fr avec AFP
Vendredi 9 décembre 2011

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Yves LOURDEL 10/12/2011 18:23


Je trouve que c'est une bonne question, mais qui montre en fait la necessité de remettre tout en cause. Du passé faisons table rase...Y.L.

Diablo 10/12/2011 17:41


On connait le résultat quand le peuple ne vote pas comme le souhaite le grand capital...On se rappelle 2005.


Donc, supposons que l'on obtienne un référendum et que le NON l'emporte, il se passe quoi ?