Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

affiche-sans-papiers.jpgNous avons appris hier en fin d'après-midi que Touré Karamba, un des participants à la marche des sans-papiers de 2008 que nous avions accueillie à Hénin-Beaumont et qui avait été arrêté mardi à Lille par la police a été libéré mercredi en fin d'après-midi. Il ne passe donc pas au TGI ce vendredi 22 janvier.

Dès que nous avons appris la nouvelle de son arrestation, nous avions relayé auprès du Préfet du Nord un courrier d'appui demandant sa libération immédiate et sa régularisation.
 
Solidaire des sans-papiers, le PCF d'Hénin-Beaumont restera vigilant car Touré Karamba est toujours sous le coup d'un arrêté d'expulsion et peut à tout moment être arrêté.



David NOËL

Secrétaire de section
Membre du Secrétariat Fédéral du PCF 62
 
A Monsieur Jean-Michel BERARD
Préfet du Nord
Place de la République
2, rue Jacquemars Giélée
59 039 LILLE Cedex
 
Objet : Procédure d’expulsion de M. TOURE KARAMBA.
 
Monsieur le Préfet,
 
Nous venons d'apprendre l'arrestation de TOURE KARAMBA. TOURE KARAMBA, sans-papiers de Lille de nationalité guinéenne a été arrêté ce mardi 19 janvier 2010 peu avant 14 heures alors qu'il repartait à la CGT, en compagnie de deux autres camarades, après la pause de midi pour y poursuivre le rangement des archives de l'histoire sociale du travail, comme il le fait chaque mardi.
 
Selon le témoignage des deux camarades de la CGT qui étaient en compagnie de TOURE KARAMBA, 3 policiers en civil, dans une voiture banalisée, ont d'abord procédé au contrôle d'une personne d'origine maghrébine et se sont adressés ensuite à TOURE KARAMBA, sans guère prêter attention à une autre camarade qui leur exhibait une copie de son permis de conduire en lieu et place d'une pièce d'identité.
 
« Vous n'avez pas de titre de séjour. Il faut qu'on vous embarque », lui disent les policiers.
 
TOURE KARAMBA a 10 ans de présence en France ; il est en effet arrivé sur le territoire de la République en 2000. Dès son arrivée, il a fait une demande d'asile politique qui a été rejetée. Depuis 2004, il est connu sur la place de Lille pour son engagement politique contre la dictature dans son pays.
En 2008, il effectue avec d'autres la marche nationale Lille-Paris, qui a traversé la France en 22 étapes au cours desquelles il a apporté son témoignage de la situation de répression en Guinée et de la situation personnelle en tant que militant engagé. C'est à cette occasion que je l'ai rencontré. Ancien adjoint au maire d'Hénin-Beaumont, j'avais accueilli la marche des sans-papiers et eu l'occasion d'échanger avec TOURE KARAMBA et ses camarades et de saluer leur courage et leur dignité.
 
Le 7 juin 2009, il est l'un des acteurs principaux de la marche de solidarité Neuf-Mesnil-Lille en passant par le Pas-de-Calais. Cette marche de solidarité et d'intégration a également reçu le soutien de nombreux élus des étapes de la marche.
 
Après 10 ans de présence, le moins que l'on puisse dire est que KARAMBA qui est acteur dans une troupe de théâtre a une maîtrise appréciable de la langue française. Passionné d'agriculture, il envisage en cette période de grande crise de développer une activité dans ce domaine, avec le soutien des agriculteurs. Il est clair que TOURE KARAMBA possède un projet professionnel permettant son insertion professionnelle en cas de régularisation.
 
TOURE KARAMBA vient de la Guinée, pays à propos duquel le ministre des affaires étrangères Monsieur Kouchner a déclaré que la France rompait toute relation après les tueries de plus de 150 opposants politiques selon les sources onusiennes. La France a même reçu des blessés de ce massacre qualifié par l'ONU et les ONG de crime contre l'humanité. TOURE KARAMBA court donc des risques vitaux en cas de retour dans son pays.
 
Compte-tenu de tous les éléments évoqués dans ce courrier, nous vous demandons Monsieur le Préfet de libérer et de régulariser TOURE KARAMBA.
 
Veuillez agréer Monsieur le Préfet, mes respectueuses salutations.
 
David NOËL
Secrétaire de la Section PCF d’Hénin-Beaumont
Membre du Secrétariat Fédéral du PCF 62

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

dadou 24/01/2010 00:06


moi à des methodes dalongevilliennes


David NOËL 24/01/2010 11:36



Tu as en partie raison, pour une fois... Quand les copains du SNES m'ont appelé pour la marche des sans-papiers, j'ai immédiatement téléphoné à Dalongeville qui a donné son accord et m'a dit de
voir avec Jean-Bernard Deshayes pour l'accueil à l'espace Mitterrand et avec les services techniques et les relations publiques pour les détails pratiques. Pierre et moi nous sommes occupés d'à
peu près tout.

Le soutien de Gérard Dalongeville à la marche des sans-papiers s'est arrêté là et pire, en septembre 2008, quand Dalongeville a retiré la délégation de Pierre, il s'en est expliqué à la
fédération PS en expliquant que Pierre Ferrari multipliait les initiatives politiques et que nous lui avions forcé la main pour accueillir la marche des sans-papiers. Dans l'esprit tordu de
Gérard Dalongeville, l'accueil de la marche des sans-papiers par le MJS et le PCF était une opération politique tournée contre lui pour faire parler du MJS et du PCF.

C'est ce que Dalongeville et Chruszez m'ont dit en septembre 2008 quand ils m'ont menacé de retrait de délégation et qu'ils m'ont viré du bureau municipal !

Gérard Dalongeville n'aimait pas les têtes qui dépassent. Il prenait toutes nos initiatives politiques (sur les retraites, la guerre en Afghanistan, les JO en Chine...) comme des opérations
destinées à nous poser à court ou moyen terme en alternative et implicitement tournées contre lui. C'est ce qu'il pensait sans aucun doute de la marche des sans-papiers, même s'il ne pouvait pas
faire autrement que de nous apporter un soutien lointain...



Yves Lourdel 22/01/2010 23:56


Les circonstances de l'arrestation, si elles sont exactes font vraiment penser aux méthodes de la police de Vichy. Cela ressemble bien à Sarkozy.
Y.L.