Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Argent-sport.jpgL’Observatoire du football du CIES (Centre international d'études du sport) vient d'annoncer que « le chiffre d’affaire annuel des agents dans les pays de l’UEFA se situe autour de 400 millions d’euros. L’étude met aussi en exergue la forte concentration dans le marché de la représentation : 83 agents individuels ou agences représentent à eux seuls la moitié des joueurs dans les ligues du ‘big-5’ ».

Cette étude soulève également la question du conflit d’intérêt d’agent. Une forte proportion d’agents de joueurs gèrent en effet conjointement la carrière d’entraîneurs et, « plus de 70% des agents travaillent aussi directement pour les clubs dans le cadre de l’achat, la vente ou la détection de joueurs et que plus, 15% des agents licenciés ont affirmé posséder ou avoir possédé des parts sur les droits de transfert de footballeurs » selon le rapport.

Les agents protègent donc d’abord leurs intérêts financiers avant la carrière des sportifs.

Tous les chiffres de cette étude confortent le positionnement des députés communistes qui ont voté contre à la loi soutenue par le gouvernement Sarkozy en 2010 et qui favorise la rémunération des agents par les clubs. Cette loi a également permis aux clubs d'échapper au paiement des cotisations sociales. Elle a fait de l'agent un courtier qui place les joueurs vedettes comme on échange des marchandises.

Après cette étude, comme celle de l’IRIS sur les conséquences dramatiques des paris sportifs, tout démontre que les pratiques répréhensibles qui se sont développées ces dernières années dans le sport professionnel, sont d’abord dues aux choix politiques. Ceux de Nicolas Sarkozy et de son équipe n’avaient qu’un seul but : la marchandisation du sport et l’enrichissement d’une minorité.

Pour le PCF et le Front de gauche, le sport doit est un facteur d'émancipation des individus, qu'ils soient amateurs ou professionnels. Avec le Front de gauche et son programme « l’humain d’abord ! », le PCF propose d’abroger la loi sur l’ouverture au marché des paris sportifs en ligne, d’encadrer de manière stricte l'activité et les rémunérations des agents sportifs et de limiter les transferts.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article