Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

Fete-Humain-dabord-08-et-09-05-13--25-.JPGLa fête de l'Humain d'abord s'est tenue à Avion mercredi 8 et jeudi 9 mai. Déclinaison départementale de la Fête de l'Humanité, la fête de l'Humain d'abord a été un grand succès, sept ans après la dernière fête de Liberté 62 au bois de Florimond, en mai 2006, gâchée par la tempête. Sept ans plus tard, il y avait une volonté politique d'Hervé Poly et de l'ensemble de la direction fédérale, comme des sections, de renouer avec une grande fête populaire et c'est Kamel Ben Azouz, aidé d'Alex d'Andrea qui ont longuement préparé cette belle fête de l'Humain d'abord. Des mois de réunion et de préparation et au final un grand succès avec 16 000 entrées sur les deux jours de fête. Bravo à Kamel et à Alex, bravo à tous les camarades qui se sont impliqués dans la commission d'organisation de la fête, bravo à tous ceux qui ont vendu des places depuis des semaines, ce succès, c'est d'abord le leur !

La section d'Hénin-Beaumont avait fait stand commun avec les sections de Courrières et de Montigny-en-Gohelle. Edmond Bruneel pour Montigny, Charles Noël pour Hénin-Beaumont et Jean-Louis Fossier pour Courrières, avec plusieurs autres camarades, s'étaient réunis plusieurs fois pour définir ce que nous allions proposer comme repas, donner des responsabilités à chacun au bar, au service, au barbecue, à la tombola, à la prise de contact avec les adhérents potentiels ou encore au service d'ordre.

Nos brochettes et merguez ont remporté un franc succès. Le soir du premier jour, nos 60 baguettes étaient toutes parties et il a fallu envoyer quelqu'un chercher des baguettes supplémentaires.

Fete-Humain-dabord-08-et-09-05-13--5-.JPGToutes les sections avaient ainsi leur stand et proposaient leur spécialité. A notre droite, nos camarades de Méricourt, puis ceux d'Evin-Malmaison, Leforest et Harnes qui proposaient une paella. A notre gauche, le stand de Grenay qui proposait des frites. Christian Champiré, maire de Grenay avait aussi organisé un débat autour du film sur les mineurs licenciés de 1948. Je me suis particulièrement régalé avec les crèpes d'Henri Tobo, sur le stand de la section de Béthune. D'autres ont préféré les croques au chocolat sur le stand de la section de Carvin.

Sur le stand de la JC, on pouvait acheter des t-shirts appelant à l'indépendance de la Palestine. Adrien Deneuville et les camarades de la JC d'Hénin-Beaumont ont tenu le stand avec Simon Poudroux et de nombreux autres jeunes communistes. Ils ont également accueilli Nordine Idir, secrétaire nationale de la JC.

Sous la grande tente de la fédération, on pouvait acheter des livres politiques. J'ai salué mon camarade l'historien Pierre Outteryck et acheté son dernier livre sur la vie d'Aldebert Valette, l'ancien maire d'Auby.

Le mercredi après-midi, un débat avait lieu sous la grande tente avec Hervé Poly, Dominique Watrin, sénateur du Pas-de-Calais et Eric Bocquet, sénateur du Nord, sur le thème de l'évasion fiscale, un thème sur lequel travaille Eric Bocquet au Sénat avec un rapport et la constitution d'une commission d'enquête.

Fete Humain dabord 08 et 09-05-13 (10)Le mercredi soir, ce sont Lénine Renaud, la Compagnie Jolie Môme et les Fatals Picards qui ont assuré le spectacle. J'ai salué mes amis de la Compagnie Jolie Môme qui avaient participé à l'action de Fakir lors de l'Assemblée générale des actionnaires de LVMH. Georges Bouquillon, Michel et Caroline Troy et Eric Daussin sont venus nous saluer mercredi. Les élus et militants MRC accompagnaient Jean-Marie Alexandre. Le lendemain, ce sont nos camarades du PG héninois qui sont venus nous rendre visite. Merci à eux ! La fête de l'Humain d'abord, c'est ça : c'est une fête politique, populaire et rassembleuse.  

Le jeudi, le député MoDem Jean Lassalle est venu saluer son collègue André Chassaigne, invité d'honneur de notre fête. Sur le stand Hénin-Courrières-Montigny, nous proposions un couscous qui a fait fureur. En début d'après-midi, pendant que sur la scène, des artistes rendaient hommage à Jean Ferrat, je suis allé participer au service d'ordre avec Alain Leclercq, secrétaire de section adjoint et habitué du service d'ordre.

A 15h30, tout le monde s'est rassemblé devant la grande scène pour le meeting. Après le discours d'Hervé Poly, c'est André Chassaigne qui a fait un discours combatif avant de céder la place à l'orchestre de Stéphane Kubiak pour un spectacle populaire et familial.

Après le repas du soir, il était temps de démonter les stands. Sous la grande tente du stand fédéral, Kamel Ben Azouz et Alex d'Andrea ont fêté la fin de ces deux jours de fête en remettant les "Marx d'or". Avec nos camarades de Montigny et Courrières, nous avons remporté le Marx d'or des sections qui se battent sur la ligne de front contre l'extrême droite...

La fête de l'Humain d'abord, c'est déjà fini. Rendez-vous en septembre pour la fête de l'Humanité et l'année prochaine pour la prochaine édition de notre fête fédérale !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article