Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Manif territoriaux 29-02-12 (4)A l'occasion de la journée européenne contre l'austérité du 29 février, deux syndicats territoriaux héninois, la CGT et la CFTC avaient appelé à un rassemblement, de 8h à 9h, devant la mairie, pour dénoncer la précarité du personnel municipal et l'absence de dialogue avec la municipalité, accusée de ne pas respecter les syndicats minoritaires.

Autour de Dominique et Gisèle, dont la situation a été relatée par la Voix du Nord, les employés municipaux présents réclamaient du respect de la part de la majorité municipale et d'un maire dont les propos de "père-la-rigueur" ("je n'ai pas été élu pour faire risette aux agents" a-t-il ainsi déclaré à la presse), s'ils sont compréhensibles dans le contexte budgétaire héninois, sont cependant d'une grande maladresse et donnent l'impression d'une forme de mépris.

Le maire d'ailleurs, n'a pas souhaité rencontrer les manifestants. L'adjoint aux finances, Orféo Cogo, était présent accompagné de Sandrine Rogé, conseillère municipale. Leur présence à tous les deux a été très mal ressentie par les agents de la ville, René Gobert, secrétaire de la CGT, s'adressant à "ces élus qui nous regardent d'un air narquois et qui vont rapporter au maire ce qui s'est dit".

De nombreux responsables de la CGT dont Grégory Glorian, secrétaire départemental et Dany Coolen, secrétaire de l'union locale Lens-Hénin étaient présents, solidaires des territoriaux héninois.

Accompagné d'Edmond Bruneel, secrétaire de la section communiste de Montigny-en-Gohelle, j'ai apporté mon soutien aux syndicalistes et c'est sur l'air de l'Internationale que la manifestation s'est achevée, après une photo symbolique sur les marches de la mairie.

Il faut espérer qu'Eugène Binaisse et les élus majoritaires entendront le message de la CGT et de la CFTC, qui, bien que minoritaires, doivent être écoutés au même titre que FO et l'UNSA, les syndicats majoritaires à Hénin-Beaumont. Eugène Binaisse a raison de refuser le clientélisme façon Dalongeville. Personne ne lui en fait le reproche, mais sa volonté que la gestion soit saine et rigoureuse, accentuée par une certaine forme de raideur et des expressions malheureuses donne parfois le sentiment qu'il méprise les agents. Espérons que le message des territoriaux héninois sera enfin entendu par la municipalité.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

jean-pierre policante 01/03/2012 07:15


mon cher DAVID,

alors que la manifestation était nationale et européenne,tu étais le seul représentant politique héninois ,avec la présence de nombreux membres d'" un nouvel élan ".
ni le P.S.,ni le M.R.C.,ni le P.R.G.,ni les verts,ni la droite ,n'était là pour défendre le monde ouvrier.comme d'habitude.
ce peuple,en pleine difficulté quotidienne depuis 5 ans, ne sert qu'a les faire élire.ensuite,il est oublié ,entre chaque élection.
félicitations pour ta présence.

jean-pierre policante.

David NOËL 01/03/2012 07:26



Merci Jean-Pierre, et félicitations à toi aussi pour ta présence, avec celle de Chantal, Claire, Bernard, Alain et Maxime de l'équipe du Nouvel Elan.