Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Affiche-supplique-pour-etre-enterre-a-Henin-Beaumont.JPGJe me suis rendu samedi soir à la Maison de Quartier Maurice Thorez pour voir "Supplique pour être enterré à Hénin-Beaumont", le spectacle d'Abdel Baraka, mis en scène par Jean-Maurice Boudeulle.

Pour l'occasion, la Maison de Quartier, qui peut accueillir au maximum 80 personnes, était pleine mais pas d'inquiétude pour ceux qui n'auraient pas pu voir le spectacle, il devrait repasser le 23 mars salle Debeyre à Beaumont et un peu plus tard dans l'année à l'Escapade.

Abdel Baraka est un amoureux : amoureux de sa femme, infirmière, qui le soigne après qu'il se soit fait piquer par un insecte sur le marché d'Hénin-Beaumont durant la campagne des élections municipales de 2009, et amoureux de sa ville, où il a rencontré sa femme, où il a tous ses souvenirs d'enfance, de ses séances de piscine aux glaces de Moussa en passant par son premier cinéma.
Le genou endolori et l'esprit enfiévré, Abdel Baraka nous offre une heure et demi de rire, de nostalgie et de tendresse, mais aussi une véritable ode à la tolérance et au respect.

Entre l'Algérie des années 80 où il doit faire son service militaire alors qu'il veut être objecteur de conscience, le marché d'Hénin-Beaumont un jour de campagne électorale ou encore la mairie de Lens où il se renseigne sur les carrés musulmans, derrière l'humour clownesque qui a emporté l'assistance, c'est le même message humaniste que l'on retrouve.

Après le spectacle, Abdel Baraka et son frère Nordine, qui a lui aussi écrit un spectacle où on retrouvera les mêmes questionnements se sont livrés au jeu des questions réponses avec le public.
Un grand bravo à Abdel Baraka, formidable vendredi soir, au metteur en scène, à l'équipe de l'Escapade et de la maison de quartier Thorez pour ce très beau spectacle qui devrait rencontrer le même succès lors de ses prochaines représentations. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article