Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

gare ArrasCourrier d’Alain BOCQUET à Dominique BUSSEREAU, Secrétaire d’Etat chargé des Transports, suite à l’annonce d’informations alarmantes qui font état de la suppression imminente par la SNCF de liaisons TGV concernant le Nord-Pas-de-Calais.

Des informations très alarmantes font état de la suppression imminente par la SNCF de liaisons TGV concernant le Nord-Pas-de-Calais.

L’offre ferroviaire sur Paris-Arras et celle sur Lille-Strasbourg seraient directement visées avec toutes les conséquences que l’on imagine pour les usagers, les salariés, nombreux qui travaillent en Ile-de-France, l’attractivité et le rayonnement de notre région.

Ce n’est pas la première fois que le Nord-Pas-de-Calais subit ce type d’attaques et se voit réduit au rôle de "variable d’ajustement" de la rentabilité de toute force recherchée par la direction de la SNCF et de l’Etat, au détriment des missions du services publics.

Bien évidemment ces nouvelles mesures, qui doivent être abandonnées, sont loin d’être des dispositions isolées.

Elles s’inscrivent dans l’objectif global de dépeçage de la SNCF dont témoignent :

- les coups portés au fret ferroviaire avec les menaces pesant sur le triage de Somain, ses 400 emplois, son rôle majeur au service de l’économie Nord-Pas-de-Calais et de nos entreprises ;
- les réductions d’effectifs cheminots au fil des ans ;
- l’attaque contre les dispositifs tran-auto avec le terminal Lille-Seclin, etc...

Enfin ces annonces de disparition de liaisons TGV prolongent des décisions semblables intervenues ces dernières années, ainsi que je l’avais dénoncé par exemple en 2009, à propos de la ligne Valenciennes-Paris, ou des dessertes nationales ou internationales, comme en 2006 où j’interpellais déjà le gouvernement sur ce sujet et à propos de la réduction des arrêts d’Eurostar en gare Calais-Frethun et de la nécessité d’une liaison TGV Calais-Bruxelles.

J’avais mis l’accent à l’époque et ça reste pleinement d’actualité, sur l’importance des efforts budgétaires engagés par les collectivités territoriales pour développer l’offre de service public SNCF, la qualité et le rythme de ces liaisons indispensables à la vitalité du Nord-Pas-de-Calais.

Force est de constater comme le font d’ailleurs les élus locaux, usagers, cheminots et responsables d’entreprises, que gouvernement et SNCF poursuivent de concert, cette même politique de casse.

C’est pourquoi, je vous demande d’intervenir auprès de la direction de la SNCF pour l’abandon des mesures de réduction de service, qui viennent d’être révélées publiquement.

Alain BOCQUET
Député-maire de Saint-Amand-les-Eaux
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article