Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par PCF

syrie-embargo.jpgL'Union européenne a décidé de mettre un terme à l'embargo sur la livraison d'armes à l'opposition syrienne. Cette résolution autorise de fait les Etats qui le souhaitent, comme la France et l'Angleterre, à fournir dès maintenant des armements. Le Parti communiste français exprime sa totale opposition à cette mesure. Outre que personne ne peut être assuré de maîtriser les « bénéficiaires » de ces livraisons, cette décision va conduire à une nouvelle aggravation et extension du conflit dont les populations sont les premières victimes. Faut-il le redire : il n'y aura pas de solution militaire à ce conflit.

Ceux qui persévèrent dans cette voie ne font qu'amplifier cette spirale meurtrière qui s'étend, chaque jour, au-delà des frontières de la Syrie et retarde d'autant une issue politique. Aujourd'hui, au contraire, l'urgence est de faire baisser le niveau d'intensité des combats et se préparer à engager un processus de sortie de crise pour une transition démocratique, conduisant à un changement de régime. C'est l'objectif de la Conférence internationale de paix en Syrie d'ouvrir ce chemin.

Le PCF se prononce donc résolument pour que soit mis un terme aux livraisons d'armes d'où qu'elles viennent et que toutes les parties concernées parviennent rapidement à un arrêt des combats et des violences. Les autorités françaises se doivent de prendre toutes leurs responsabilités pour contribuer activement à donner une chance à la paix, pour construire une nouvelle Syrie démocratique.

Commenter cet article

Bernard Gilleron 01/06/2013 12:12


Merci, David, j'ai craint un moment que mon commentaire précédent ne soit "modéré"

David NOËL 01/06/2013 12:22



Non, pas du tout, mais je ne suis pas allé vérifier les commentaires hier. Ce blog est un lieu de débat et tous les points de vue sont les bienvenus. La position de la direction de notre parti
peut être critiquée, je suis souvent d'accord pour la juger trop tiède.


En l'occurence, ce n'était pas le cas, mais je réagis peut-être aussi en tant qu'adhérent de la LDH et d'Amnesty International où j'ai tendance à dénoncer les atteintes aux droits de l'homme d'où
qu'elles viennent.



Bernard Gilleron 31/05/2013 11:11


Pour une fois, je ne posterai pas ton blog sur Facebook: je suis en totale opposition avec toi, ou à tout le moins avec la position de la position de la direction du PCF sur le sujet de la Syrie,
ainsi qu'une bonne partie de ses militants attachés à l'anti-impérialisme étasunien, et à sa filiale eurobéate.



Ce conflit contre un régime autoritaire mais légitime au sens de l'ONU a été dès le commencement lancé et instrumentalisé et amplifié avec le soution du Qatar et de l'Arabie Saoudite en mal de
domination du monde musulman et des courants non salafistes-wahabbites pourtant nombreux en son sein.
Il a été dès le début mené militairement par les insurgés, qui ne devaient pas s'attendre à ce que le régime riposte avec des roses.



Sur le plan intérieur il n'est pas, comme on le prétend, l'insurrection de la population toute entière mais de la partie sunnite-salafiste de celle-ci, intolérante à l'égard des autres
communautés de la mosaïque syrienne(alaouite et chrétienne notamment).


Elle n'appartient en rien à une variété de "printemps arabe démocratique" (dont au demeurant on voit à présent ce à quoi ils ont abouti), mais à une tentative de recréer des sultanats sunnites
régis par la charia la plus obscurantiste.


Soutenus par les état-unis et israel les belligérants de "l'opposition", importée depuis la galaxie djihadiste du monde entier notamment de pays cités et de la Turquie, et ses buts sont
clairement inscrits qans une stratégie de mainmise du capitalisme international sur le Moyen-Orient et au final l'Iran, dernier verrou avant la mainmise sur les réserves minières des plateaux de
l'asie centrale et aussi leurs réserves en eau qui en font le chateau d'eau de l'inde et de la chine, membres importants du BRICS non aligné sur les USA.


Ne pas tenir compte de cette analyse planétaire et renvoyer dos à dos "une théocratie" + "une dictature sanglante" (comme l'Irak et la Libye???) et l'impérialisme est une énorme faute politique
logique pour l'alliance libérale PPE-PSE en Europe, mais incohérente avec la tradition communiste internationaliste et anti-impérialiste du PCF. Donc se réfugier dans des positionsbebêtes droitde
l'hommistes, reposant sur des informations bidonnées par les grands médias internationaux est inconséquent.


Partout ou frappe l'impérialisme et ses sous-traitants habituels, les communistes doivent s'y opposer frontalement. La direction du PCF et l'Humanité ne le font pas: honte à eux.