Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

CO2L’échec de la droite aux élections régionales a au moins une première conséquence sociale : l’« abandon » de la taxe carbone.

Ce nouvel impôt que nous avons toujours considéré comme injuste et inefficace meurt après son rejet par le Conseil constitutionnel. Le PCF s’en félicite. Toutefois, il faut rester vigilant et combattre avec la même force le projet européen de taxe carbone aux frontières qui s’avèrera tout aussi inefficace.

En effet, si ce projet devait voir le jour, il ne servirait qu’à renforcer le dumping social et l’exploitation des salariés au sein des entreprises pour les pays en développement. Les enjeux réels du changement climatique à l’échelle du monde demandent que soit pris en considération la dette climatique des pays industrialisés à l’égard des pays du Sud et d’aider ces derniers au travers de transferts de technologies leur permettant de contribuer à cette ambition.

Nous continuerons à privilégier la construction d’un monde de coopération et donc à la fin de toute domination.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Yves LOURDEL 26/03/2010 23:00


L'abandon (pour combien de temps?) de la taxe carbone prouve bien qu'il s'agissait d'abord d'un argument electoraliste. Comme il n'a pas fonctionné il passe à la trappe. Au delà de cette péripétie
n'oublions pas que:
1- C'est une nouvelle reculade du pouvoir confronté à un mécontentement populaire grandissant (ce qui ne l'empéche pas d'autoriser une augmentation considérable des tarifs du gaz au 1er
avril);
2- Que tout ce battage organisé autour de l'environnement vise d'abord à dédouaner le libéralisme dont les conséquences sont catastrophiques pour la planéte.
Y.L.


octavie 26/03/2010 13:01


la droite ne fait qu'obeir,comme d'habitude,au M.E.D.E.F.
OCTAVIE