Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par Amnesty International

Halil-Savda.JPGAmnesty International apprend avec consternation l’arrestation ce vendredi 24 février 2012 de Halil Savda.Défenseur du droit à l’objection de conscience, il faisait l’objet d’une condamnation à 100 jours de prison pour avoir publiquement exprimé son soutien à des objecteurs de conscience israéliens qui ont refusé de servir lors de l’offensive sur le Liban en 2006.
Condamné au titre de l’article 318 du Code Pénal pour « aliénation du public au service militaire » il continuait de défendre l’idée que « tout homme ne nait pas soldat ».

Amnesty International demande la libération immédiate et inconditionnelle de Halil Savda, détenu uniquement pour avoir exercé son droit à la liberté d’expression.
Amnesty International demande également l’abrogation de l’article 318 du Code Pénal, contraire au principe de liberté d’expression.

AI France avait accueilli Halil Savda en décembre 2011. Lors de sa visite, Halil avait partagé son expérience d’engagement auprès des objecteurs de conscience turcs. A cette occasion il avait témoigné auprès de militants d’Amnesty International, des membres de l’assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, de medias, d'associations solidaires.

Depuis décembre 2011, plus de 26 000 personnes ont, avec Amnesty International France, demandé  aux autorités turques d’assurer la protection de Halil Savda et sa liberté de défendre ses opinions.

Féru de non-violence, il ne baisse pas les bras ni la voix malgré le harcèlement judiciaire et moral auquel il doit faire face, aujourd’hui depuis une cellule.

Halil Savda doit être libéré immédiatement. Merci de signer notre pétition adressée au Ministre de la Justice turc.


 

Monsieur le Ministre de la Justice,

Halil Savda, défenseur des droits humains, objecteur de conscience, a été arrêté le 24 février 2012 à Doğubeyazıt.

Il fait l’objet d’une condamnation à cent jours d’incarcération en vertu de l'article 318 du Code pénal turc, pour « avoir suscité l'hostilité de la population turque à l'égard du service militaire ». Cette condamnation concerne des déclarations faites au moment de l'attaque israélienne de 2006 contre le Liban, en soutien à deux objecteurs de conscience israéliens qui ont refusé de prendre part à l'attaque.

Amnesty International considère cet article 318 comme une atteinte à la liberté d'expression. Contrairement aux normes du droit international, il permet de harceler et condamner toute personne qui, comme Halil Savda, exprime librement son opinion concernant le service militaire obligatoire, et qui demande au gouvernement de reconnaître le droit à l'objection de conscience.

Ce défenseur des droits humains est actuellement poursuivi dans au moins trois dossiers au titre de l'article 318, notamment pour avoir pris part à une manifestation de soutien à l’objecteur de conscience Enver Aydemir en janvier 2010.

Amnesty International considère que les poursuites engagées au titre de l'article 318 sont en violation directe de l'article 10 de la Convention européenne des droits de l'homme et de l'article 19 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques qui protègent le droit à la droit à la liberté d'expression et auxquels la Turquie est État partie.

Halil Savda est un prisonnier d’opinion détenu uniquement pour avoir exprimé pacifiquement ses opinions.

Nous vous demandons aujourd’hui :

- de procéder à la libération immédiate et inconditionnelle de Halil Savda.
- d’abandonner toute poursuite à son encontre entreprise au titre de l’article 318.
- d’abroger l’article 318 du Code Pénal 

En espérant que vous ferez droit à mes requêtes, je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, en l’expression de ma très haute considération.

Lire-et-signer-la-petition.png

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article