Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

CM-29-09-10.JPGLe conseil municipal de mercredi a été un véritable calvaire pour la majorité et pour les habitants d'Hénin-Beaumont qui n'ont pas mérité d'être dirigés par une équipe aussi incapable. Que d'amateurisme tout au long des 2h30 de conseil municipal !

Seule opposition présente au conseil grâce au choix tout sauf judicieux de l'AR de ne pas faire d'alliance en 2009 entre les deux tours, le FN tire à boulets rouges sur l'équipe majoritaire, systématiquement désarçonnée et qui ne maîtrise aucun dossier. Un conseil municipal catastrophique !

D'entrée de jeu, on assistera à un surprenant aveu de Georges Bouquillon à une question du FN sur l'absence de réunion des présidents de groupe, le premier adjoint et président du groupe majoritaire expliquant que son groupe avait décidé de revenir sur la promesse de Daniel Duquenne parce que le FN se refusait à reconnaître la légitimité du maire et l'attaquait sur les blogs ! Un aveu particulièrement mesquin... La tenue d'une conférence des présidents de groupe avec le groupe FN était certes contestable, mais à partir du moment où l'AR l'avait inscrite au règlement intérieur du Conseil Municipal, revenir dessus à cause des propos sur les blogs est un véritable enfantillage qui prouve l'amateurisme de cette équipe.

Aussitôt après, il y eut un énorme cafouillage sur le vote des trois motions présentées par le FN. Au lieu de les reporter à la fin du conseil, Eugène Binaisse donnera d'entrée de jeu la parole au FN sans avoir prévu la moindre stratégie. Mal à l'aise sur la motion du FN condamnant la gestion de la Soginorpa, Eugène Binaisse déclarera ne pas prendre part au vote pour ne pas s'ériger en tribunal, un argument surprenant lorsqu'on a combattu Gérard Dalongeville... Dalongeville-Kucheida, même combat !

Au moment du vote, 4 élus de l'AR dont Eugène Binaisse lui-même voteront contre alors qu'ils venaient d'annoncer ne pas prendre part au vote, mais à 8 contre 4, le FN était gagnant et sa motion adoptée, d'où cette décision stupéfiante du premier magistrat de revoter !

Même scénario sur la motion sur la vidéosurveillance aux abords du cimetière présentée par le FN où, malgré l'intervention de Jean-Marc Bureau appelant à voter contre, seuls 5 élus de l'AR voteront contre, le reste du groupe majoritaire suivant les consignes d'Eugène Binaisse et s'abstenant. Encore une fois, à 8 voix contre 5, la motion du FN a été adoptée !

Dans le public, les supporters du FN (dont quelques uns étaient manifestement ivres) se pliaient les côtes de rire tandis que les militants des diverses formations de l'opposition républicaine (Nouvel Elan, PS, PCF, MRC, MoDem, DLR, Nouveau Centre...) étaient consternés.

Comme il s'y était engagé en juillet dernier, Eugène Binaisse a ensuite présenté au conseil la charte républicaine des collectivités territoriales proposée par l'ADECR et Jean-Claude Danglot et déjà adoptée dans plusieurs communes. Marine Le Pen s'est lancée dans une violente diatribe anticommuniste qui est restée sans réponse du côté de la majorité et a présenté un amendement sur la proportionnelle à toutes les élections qui a conduit Eugène Binaisse à improviser une réunion de groupe en plein conseil municipal. Une fois de plus, Jean-Marc Bureau a sauvé la mise du maire, qui se ridiculisait, en l'invitant à faire une interruption de séance pour organiser une réunion de groupe dans la salle voisine. L'AR a heureusement rejeté l'amendement manoeuvrier de division du FN.

Le reste du conseil aura été à l'avenant. On retiendra qu'à l'occasion d'une passe d'armes sur l'adhésion de la ville à l'association culturelle Artoiscope qui édite le magazine éponyme, permettant à la ville et à l'Escapade, qui sont toutes deux adhérentes de communiquer sur leurs initiatives culturelles, le FN s'est lancé dans une nouvelle attaque contre les bénévoles de l'Escapade et a voté contre l'adhésion de la ville à Artoiscope. Le FN ne souhaite pas que la ville d'Hénin-Beaumont communique sur ses initiatives culturelles et a proposé que l'association l'Escapade paie à la place de la ville (alors qu'elle est déjà adhérente et paie déjà !). Manifestement, le FN ne connaissait absolument pas le dossier, mais comme la municipalité ne le connaissait pas non plus, les élus majoritaires ont été incapables d'argumenter.

Le FN questionnera la ville sur l'avis de la commission des finances et un Eugène Binaisse mal à l'aise prétendra contre toute évidence qu'elle s'était réunie dans son bureau et que si Marine Le Pen insistait, il lui enverrait un compte-rendu de réunion. Le mensonge était tellement grossier que la chef de file du FN s'est fait un malin plaisir de tacler le maire sur le thème : "Vous annoncez en direct que vous allez faire un faux en écriture publique. Attention, ça peut vous mener loin ! L'ancien maire en sait quelque chose..."

Le FN se fera également un malin plaisir de commenter le recrutement d'un chef de cabinet pour le maire d'Hénin-Beaumont. En 2008, l'AR avait voté contre la création d'un poste de chef de cabinet par Dalongeville et en 2009, Daniel Duquennne avait promis de fonctionner sans cabinet. Avec l'AR, les promesses n'engagent que ceux qui les croient... Bien sûr, il n'est pas illégitime qu'un maire d'une ville de 26 000 habitants ait un chef de cabinet, même le FN l'a reconnu mercredi soir, mais on s'étonne d'avoir appris la nouvelle une semaine plus tôt dans la presse. Avec une ironie cruelle, Marine Le Pen fera à Eugène Binaisse un conseil d'amie : "Méfiez-vous. A force de prendre votre conseil et votre majorité comme une chambre d'enregistrement, ça pourrait vous revenir en pleine figure comme un boomerang", annonçant avoir des informations sur ce qui se préparait contre Eugène Binaisse au sein même de la majorité.

Un putsch de Georges Bouquillon ? En instillant le doute, le FN avait en tout cas réussi son coup et divisé encore plus une majorité qu'on sent déjà fatiguée et prête à lâcher un maire dépassé par les événements.

Que dire de l'absence de réponse d'Eugène Binaisse à une question pourtant fondée du FN sur le devenir du Cèdre Bleu ? Pour toute réponse, le maire répondra : "Faîtes nous des propositions et on les étudiera !", avouant par là qu'il n'avait aucun projet.

C'est la même chose pour le tramway où le contentement béat de la municipalité qui nous déclare que tous les habitants sont au courant parce qu'il y a une commission consultative qui a été mise en place avec le FN, le NPA (qui s'est bien gardé d'y mettre les pieds), Marc Drapier et Eric Mouton fait peine à voir...

Contrairement à ce que croit la majorité, les Héninois et Beaumontois ne sont absolument pas informés. C'est d'ailleurs pour cette raison que tout l'été, Un Nouvel Elan pour Hénin-Beaumont est allé à leur rencontre et a fait une proposition de tracé alternative à celle du Syndicat Mixte des Transports.

Dépassée par les événements, humiliée par le FN, sans projet, la municipalité Binaisse-Bouquillon multiplie les bourdes. Mercredi, on a entendu deux adjoints défendre Olivier Vergnaud, attaqué par le FN pour avoir fracturé le local du MJS aux ordres de Dalongeville en septembre 2007 et participé à l'élaboration d'un tract diffamatoire à l'encontre de Daniel Duquenne qu'à l'époque, nous avons condamné, apportant notre soutien à Daniel Duquenne. Olivier Vergnaud a été entendu par la justice dans cette affaire. Il était pathétique d'entendre l'adjointe aux affaires scolaires, Rose-Marie Slaviero, lui renouveler sa confiance et Eugène Binaisse promettre de porter plainte en diffamation pour attaque envers un fonctionnaire dans l'exercice de ses fonctions. Comme si Olivier Vergnaud était dans ses fonctions lorsqu'il participait à la rédaction du torchon l'Affronteur... En le défendant, la majorité est tombée dans le piège du FN.

Dès  juillet 2009, le PCF avait appelé l'équipe Duquenne-Bouquillon à tourner la page Dalongeville. Au lieu de ça, et c'est sans doute la raison pour laquelle ils ont dès le départ refusé de travailler avec nous, ils ont choisi de se couler dans le moule du système Dalongeville, de faire confiance aux mêmes hommes et de réintégrer le système Kucheida-Alexandre and co...

Au sortir de ce conseil municipal calamiteux, les républicains ne peuvent qu'être inquiets. La majorité municipale court au désastre et ouvre un boulevard aux fascistes. Le pire, c'est qu'ils ne s'en rendent même pas compte, il suffit de lire leur compte-rendu de conseil sur leur blog pour voir qu'ils vivent sur une autre planète que les Héninois et Beaumontois...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Motivé 03/10/2010 20:03



Excellent compte-rendu du conseil municipal. Quelle tristesse, cette équipe majoritaire. On a mal pour eux. Il faut combattre le FN, on en a marre de leur cinéma. Il faut réagir, nous ne les
laisserons pas passer.


Les communistes de tout le secteur sont prêts à t'aider, David. A quand un local du PC sur Hénin-Beaumont ? Avis à la fédération... On viendrait te donner un coup de main et ce serait un moyen de
démontrer notre force et notre présence.



David NOËL 03/10/2010 21:02



Merci, Motivé. Ta suggestion est très intéressante et nous y pensons. Alain Bocquet en avait émis l'idée lors de la campagne des régionales.



MDR !!! 03/10/2010 12:26



Ton article est à lire sans modération !!!!! hihi



David NOËL 03/10/2010 13:57



Ne dis pas "sans modération", ça va donner des idées aux militants FN !



cheforever 02/10/2010 22:12



les vrais forces de gauche n ont pas encore donné........ en ce qui concerne des militants feneux l alcool oui l eau ferugineuse non



ben475 02/10/2010 22:10



Encore et toujours un conseil municipal en faveur du F-haine vu que l'équipe actuelle est très molle et fait erreur sur erreur. On sera toujours deçu par la majorité. Mr Binaisse devrait vraiment
commencer à s'inquiéter sur son orientation politique, il semble démotivé, et son équipe aussi.



cimares 02/10/2010 19:58



Je pense, Monsieur Noël, qu'il faut maitenant prendre les choses en main. Il est temps de rassembler l'ensemble des démocrates (PC,MJS, DLR, les amis d'Alain Alpern, Modem et Nouvel élan et
militants socialistes) pour que cesse cette mascarade qui ne pourra se terminer que dans la victoire du Front National si rien n'est fait.


On sait ce que valent les appareils politiques qui ont trahi les valeurs qu'ils prétendent incarner et les effets qu'ils provoquent sur cette circonscription en particulier.


Il est grand temps de proposer une action unitaire pour enfin rétablir une situation qui se dégrade dangereusement .



marie 02/10/2010 18:47



excellent ce compte rendu, tout à fait fidèle à la realité, pourtant on se serait cru dans une fiction!



David NOËL 02/10/2010 18:53



Merci Marie !


Apparemment, mon compte-rendu ne plaît pas à tout le monde du côté du FN, pourtant, vous qui étiez là, vous avez vu tout comme moi, ce type du FN, manifestement ivre, en train de parler tout seul
et qui à plusieurs reprises s'est mis à vociférer des propos incompréhensibles ?