Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

Andre-Chassaigne-3.jpgLa situation politique actuelle montre combien les Françaises et les Français souhaitent un changement dans la société. L'affaiblissement du débat démocratique se traduit désormais par la focalisation sur quelques noms censés représenter les Français pour l'élection présidentielle prochaine. Au cœur de la crise, les temps qui s'ouvrent voient se développer toutes les dérives réactionnaires, tous les populismes, tous les aventurismes.

Nous ne nous résoudrons jamais à cette situation. Nous sommes communistes, au nom d'un idéal de démocratie, de justice sociale et pour l’émancipation des citoyens dans une société juste, dans laquelle leur avis compte.

Le peuple français fait entendre sa colère, ses souffrances, ses aspirations et ses propositions. Il exige d'être aujourd'hui au centre du débat politique.
Les communistes ont une conviction, celle que la participation populaire est à la fois le but et le moyen du changement politique. La mise en commun de l'intelligence de chacun est un gage de réussite dans la gestion des collectivités, dans les luttes syndicales, dans la direction d'association, dans la conduite de projets collectifs, et plus globalement dans la promotion de l’intérêt général. Nous avons la conviction que les Français ne veulent plus que l'on parle en leur nom, qu’ils veulent participer à la prise de décisions de leur environnement professionnel jusqu'au gouvernement. Ils souhaitent un nouveau partage du pouvoir.

Il faut construire, sans attendre, une sixième République.

La dénonciation des dangers du capitalisme ne suffit pas. Il faut susciter un espoir pour notre peuple, créer l'adhésion à un autre avenir. C'est l'objectif du programme populaire partagé dans lequel se sont engagés le Front de Gauche et le PCF. Cette démarche politique de co-élaboration, de mise en commun, de participation citoyenne est depuis longtemps celle d'André Chassaigne. Lors des dernières élections les régionales il a démontré combien sont efficaces cette pratique démocratique, cette écoute, ce respect, cette construction collective.

Ce qui est valable pour la société doit l'être au sein du PCF et du Front de Gauche. Cela passe par le rassemblement le plus large de tous ceux qui partagent nos valeurs, des militants du Front de Gauche, mais surtout de notre peuple.
18 mois nous séparent de l'élection présidentielle. Un débat doit réveiller le Front de Gauche et permettre à chacun, de façon éclairée, et en toute sérénité, de partager la responsabilité des choix que nous devrons assumer lors du combat politique à mener.

Pour notre part, André Chassaigne allie efficacité et expérience pour permettre aux Français de reprendre leur avenir en main et de construire ensemble la société de demain.

Nous appelons à ce que se mène ce débat au sein de notre Parti comme au sein du Front de Gauche. Le temps est compté pour battre la droite en rendant les français acteurs du changement politique.

je-signe.gif

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Yves LOURDEL 25/01/2011 23:49



Je partage ce que dit Chassaigne, mais il y a un problème avec une future 6° république que prônent aussi les sociaux-démocrates. Je fais simplement remarquer qu'avec la même constitution
(modifiée à la marge par des décisions du Congrès qui n'ont pas été suivies d'effet) Chirac et Sazko ont mené le pays de deux façons totalement différentes. Cela prouve que la question
n'est pas celle du changement de République, mais bien celle du changement de façon de gouverner. Alors ne déplaçons pas les problémes. 


S'il s'agit par contre de renoncer à l'élection présidentielle au suffrage universel, héritage de la constitution de De Gaulle et qui nous pourrit la vie politique depuis 1958, alors là je suis
d'accord; mais il ne me semble pas qu'il faille changer de constitution pour autant.


Yves LOURDEL