Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

logo_vdn_carre.gifLes politiques réagissent avec prudence aux déboires judiciaires du maire mais les jugements politiques sont presque tous implacables.

Jean-Pierre Corbisez, président de la Communauté d'agglomération Hénin-Carvin (CAHC).- « C'est à la justice de faire son travail. C'est tout. Tant qu'il n'y a pas de condamnation, on est innocent. Ce n'est pas parce qu'on est entendu par la police qu'on est condamné. Quant à mon élection grâce aux voix héninoises à la présidence de la CAHC, je ne savais pas que la ville d'Hénin avait 31 voix. Ça n'a rien à voir. On verra ça en temps et en heure. »

Daniel Duquenne, Alliance républicaine.- « Depuis très longtemps, je dénonce le système clanique mis en place à la mairie. J'espère que la majorité va prendre conscience de la gravité de la situation. On est prêt pour le rassemblement de tous les républicains qui ne se sont pas compromis. J'ai proposé l'alliance sans Gérard Dalongeville à Marie-Noëlle Lienemann, je lui propose à nouveau aujourd'hui. Maintenant, il faut refaire des élections, la majorité n'est plus légitime. »

Albert Facon, député.- « Je ne suis pas surpris. Quand il a "pris le village", je me suis méfié de son comportement. Lors de l'élection à la présidence de l'Agglo, je suis fier d'avoir refusé ce qu'il me proposait à deux heures de l'élection, c'est-à-dire d'embaucher quelqu'un de son cabinet. D'autres l'ont accepté. Gérard Dalongeville n'a plus d'avenir politique. En cas d'élection ? Je ferai ce que décidera mon parti. Hénin est une ville qui a du potentiel. Il faut vite la redresser, prendre des gens honnêtes, sérieux, avec une feuille de route. »

David Noël (ex-adjoint PCF).- «  Cette annonce intervient au lendemain d'un conseil où les élus qui avaient mis en garde leurs collègues de la majorité se sont vus retirer leur délégation d'adjoint. Pour des citoyens, il est important que des élus aient une légitimité. Gérard Dalongeville n'en aura plus si les faits sont avérés. De nouvelles élections permettraient de relégitimer une équipe municipale. »

Pierre Ferrari (MJS).- « L'occasion se présente enfin pour que le ménage soit fait et qu'Hénin ne soit plus montré du doigt. »

Christine Coget (MODEM).- « La justice témoigne de l'intérêt qu'il convenait d'apporter à de nombreux faits et manquements dénoncés par nos soins. Ces procédures judiciaires enlèvent aussi à Marine Le Pen le peu de crédit qu'elle s'efforce de donner à sa présence. »

Marine Le Pen (FN).- « Nous demandons la révocation la plus rapide possible de Gérard Dalongeville. La population ne peut plus avoir confiance en cette équipe municipale. Ce qui me frappe, c'est le sentiment d'impunité. Gérard Dalongeville a développé un sentiment de toute puissance. Il est maintenant hors course. »


Source : La Voix du Nord
Mercredi 08 avril 2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article