Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Pierre-Laurent-14.jpgLe Parti communiste s'est doté d'une nouvelle direction, jeudi 14 février, élue au sein de son conseil national (CN), le parlement du parti composé de 166 membres. Sur proposition de Pierre Laurent, le secrétaire national du parti tout juste réélu lors du 36e congrès du parti, le CN a élu Isabelle de Almeida, une assistante sociale de 46 ans, responsable PCF en Côte-d’Or, à sa tête. Jean-Louis Lemoing a lui été confirmé comme trésorier.

Au niveau de la direction, le conseil exécutif national a également été élu jeudi. Il est désormais composé de 34 membres à parité, contre 32 auparavant. 12 nouvelles têtes y font leur apparition. A noter que Marie-George Buffet quitte cette instance mais reste membre du conseil national. La coordination nationale – la direction resserrée du parti - est quant à elle composée de 10 personnes et est désormais à parité. Seuls deux membres – deux femmes – y font leur entrée : Lydia Samarbakhsh, qui travaille avec M. Laurent et s'occupera désormais du secteur international, et Marie-Pierre Vieu, chargée des relations avec le Front de gauche. Une nomination au goût de revanche pour celle qui avait conduit, lors du dernier congrès du PCF en 2008, une liste dissidente contre contre le "repli identitaire" proposé par Mme Buffet, alors secrétaire nationale du parti.

Prochain CN le 9 mars

Les responsabilités de chacun devraient être précisées lors d'une prochaine réunion du conseil national le 9 mars. Mais certaines ont déjà été actées. Outre Lydia Samarbakhsh et Marie-Pierre Vieu, Patrice Bessac, qui reste membre de la coordination, n'est plus porte-parole mais continue à s'occuper de la formation des militants et, nouveauté, de la communication interne. Olivier Dartigolles reste le seul porte-parole aux côtés de M. Laurent. Lydie Benoist, chargée jusqu'alors des élections, laisse son poste à Pascal Savoldelli pour s'occuper de la "promotion des cadres".

Après le rejet de la proposition de loi PCF autour de l’amnistie sociale des syndicalistes, mercredi, en commission des lois du Sénat, Pierre Laurent a annoncé que son parti souhaitait "amplifier la mobilisation" autour de ce texte avec un meeting à Paris le 25 février, où devraient être présents des syndicalistes menacés de sanctions pour leur engagement. Un rassemblement sera aussi organisé par le Front de gauche devant le Sénat le 27 février, jour où la proposition de loi sera examinée.

M. Laurent a également indiqué, jeudi, que, suite au scandale de la viande de cheval, les parlementaires Front de gauche déposeront une proposition de loi en faveur de l'indication géographique obligatoire des produits transformés et qu'ils demanderont l'ouverture d'une enquête sur le sujet. Le PCF compte également profiter du Salon de l'agriculture, qui ouvre ses portes le 23 février et où une délégation PCF conduite par Pierre Laurent se rendra, pour développer ces thématiques.

Raphaëlle Besse-Desmoulières

Légende photo : Pierre Laurent au 36e congrès des communistes, le 10 février à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). Photo Lionel Bonaventure/AFP


Source : Le Monde.fr
Vendredi 15 février 2013

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article