Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par PCF

Valls-et-Gattaz-2.jpgPour échapper au bilan désastreux de sa politique économique et sociale tout en préparant le pays aux prochaines "recommandations" de la commission européenne, Manuel Valls cogne et provoque.

Sa pseudo-modernité n'est qu'un cran de plus dans une droitisation qui ne date pas d'aujourd'hui. Ses dernières déclarations ne sont en rien une embardée incontrôlée mais un positionnement pour l'après. L'après-Matignon, l'après-Hollande... Sa stratégie des coups de bélier provoque de très vives réactions au Parti socialiste. Jean-Christophe Cambadélis a beau appelé au cessez-le-feu, il lui sera impossible de remettre tout cela sous le tapis.

Soit Valls engrange et avance, soit il est mis en échec par une offensive politique et sociale pour le redressement du pays avec des solutions de gauche. La meilleure façon de lui répondre est d'obtenir un coup d'arrêt à sa politique.

Alors que les chiffres de septembre vont venir confirmer un chômage de masse toujours plus important, la diversion tentée par Valls sur le contrat de travail unique, après les charges contre l'assurance-chomage et les chômeurs, a pour objectif d'empêcher que le débat se fixe sur une question : Comment faire autrement ? Par quoi remplacer ce qui aujourd'hui n'obtient aucun résultat ?


Olivier Dartigolles,
Porte-parole du PCF
Conseiller municipal de Pau

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article