Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

logo_vdn_carre.gifDans cette affaire héninoise, les voyages dispendieux de certains protagonistes ont, depuis le début, alimenté les fantasmes. Mais, même si Gérard Dalongeville en niait toute réalité voici encore un an, ils sont bien réels. Et tous réglés via le même tour operator basé à Miami. Un intermédiaire auquel Jean-Marc Bouche fait tout d'abord appel pour organiser certains déplacements du Football-club féminin alors qu'il le présidait avant d'aller plus loin.

Et d'organiser, via cet intermédiaire, deux voyages, en Jamaïque et au Kenya pour lesquels, grand seigneur, il invite clients et collaborateurs aux frais de Deberdt pour quelque 63 000 €.

Un agent qui donne tellement satisfaction que M. Bouche le présente à Gérard Dalongeville qui, par son intermédiaire, organisera en juillet 2006 un curieux séminaire... en Irlande. Pendant 5 jours, le maire et son épouse, le DGS, le premier adjoint et trois chefs de service partiront aux frais de la princesse visiter le Connemara. Un séminaire ? « Plutôt un voyage d'agrément ! », expliquera le tour operator les ayant accompagnés, confirmant qu'aucune salle n'aura été louée et que les conversations se faisaient... autour d'un verre.

Et les voyages d'agrément ne s'arrêteront pas là, puisqu'à deux reprises, la société de M. Bouche offrira deux voyages en Tunisie et un à Porto à Gérard Dalongeville et sa famille. Qui prendra tellement goût aux vacances au soleil que, par la suite et dans le plus grand secret, alors que le maire d'Hénin-Beaumont expliquait à ses collègues élus partir se ressourcer dans les Vosges, il filera en famille à Saint-Martin, Cancun, pour un tour des États-Unis, aux Bahamas ou au Maroc sur des bases parfois loin d'être « bon marché », le plus cher de ces périples ayant coûté la bagatelle de 20 000 €.


Source : La Voix du Nord
Mardi 08 février 2011

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article