Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

Caricature-affaire-Bettencourt.jpgL’Inspection générale des finances (IGF) a conclu que le Ministre Woerth ne serait pas intervenu dans le dossier fiscal de Mme Bettencourt.

Il n’y a malheureusement rien de spectaculaire dans le fait que l’IGF n’ait rien trouvé d’illégal dans les actes d’Eric Woerth : avec le vote du bouclier fiscal, la collusion entre le pouvoir et la finance est désormais légale et a notamment permis à Madame Bettencourt de recevoir un chèque de 30 millions d’euros de l’État français.

Il est temps d’arrêter de prendre les Français pour des imbéciles ! Cette opération n’est qu’une opération de sauvetage ultime du Ministre chargé de la réforme des retraites.

La politique du Président de la République est d’un mépris profond pour les Français-e-s : 2 millions d’entre eux sont descendus dans la rue pour exprimer leur mécontentement face au projet gouvernemental sur la réforme des retraites, toutes les organisations syndicales rejettent ce projet et l’opinion publique s’est prononcée en majorité contre cette réforme. C’est bien un coup de force anti-démocratique.

Le PCF met en garde le Président de la République : les Français-e-s ne tomberont pas dans le panneau.

Nous demandons que tout soit mis en œuvre pour que la justice puisse faire son travail dans l’affaire Woerth/Bettencourt, grâce à la prise en charge du dossier par un juge d’instruction indépendant.

L’opération de diversion pilotée par l'Elysée doit cesser et le projet gouvernemental sur la réforme des retraites doit être retiré.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article