Recommander

Concours

Catégories

Images aléatoires

  • Faurecia 02-11-11 (5) reduit
  • Action Pussy Riot 17-08-12 (1)
  • Commemoration Vasil Borik 15-05-11 (1) reduit
  • Droit asile idee recue 6
  • 14-11-09 (9)

Droits de l'Homme

Jeudi 21 août 2014 4 21 /08 /Août /2014 10:30

Affiche-Mrap-boycott-produits-colonies-israeliennes.jpg

Par MRAP - Publié dans : Droits de l'Homme - Communauté : Droits de l'homme
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 17 août 2014 7 17 /08 /Août /2014 10:30

Que-reste-il-de-Gaza.jpg

Par David NOËL - Publié dans : Droits de l'Homme - Communauté : les anti-capitalistes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 14 août 2014 4 14 /08 /Août /2014 12:30

nouveau logo LDHLa LDH se félicite de la condamnation de Gilles Bourdoulaix, maire de Cholet, rendue par la cour d’appel d’Angers, pour apologie de crime contre l’Humanité.

La Ligue des droits de l’Homme rappelle qu’elle avait, par le passé, déposé deux plaintes à l’encontre de M. Bourdouleix pour incitation à la discrimination et à la haine raciale concernant des propos visant les Gens du voyage. Celles-ci ont été classées sans suite. Ce sentiment d’impunité a permis au maire de Cholet de se croire autorisé à poursuivre ses interpellations haineuses. Il était intolérable qu’un élu de la République ait pu tenir des propos faisant l’apologie de crime contre l’Humanité, et rester impuni.

La Ligue des droits de l’Homme espère que cette condamnation mettra enfin un terme à cette escalade.

Paris, le 13 août 2014

Par LDH - Publié dans : Droits de l'Homme - Communauté : Droits de l'homme
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 10 août 2014 7 10 /08 /Août /2014 06:30

nouveau logo LDHLe sort réservé aux chrétiens d’Irak appelle notre totale solidarité car il constitue une violation d’un des droits essentiels de l’Homme : la liberté de conscience. S’en prendre à des individus au seul motif de leur foi n’est pas seulement une manifestation d’obscurantisme imbécile, mais aussi un déni évident du droit de chacun de pratiquer une foi ou de n’en pratiquer aucune. Notre attachement à la liberté de conscience, dont nous n’oublions pas qu’elle n’a été admise qu’au cours du XXe par les autorités religieuses chrétiennes, n’est pas simplement une pétition de principe. Elle est aussi l’expression de notre certitude qu’en l’absence de liberté de conscience, il ne peut y avoir de liberté d’aucune manière qu’elle soit.

Devant une violation aussi évidente du droit international, nous appelons la communauté internationale à garantir le droit de chacun de pratiquer la foi de son choix, ou de n’en pratiquer aucune, ou d’en changer. Nous appelons tous les gouvernements concernés à adopter des législations qui prohibent absolument toute discrimination, quelle qu’elle soit.

La LDH souhaite, enfin, que chacun puisse se retrouver autour des principes fixés par la Déclaration universelle des droits de l’Homme. Les droits de l’Homme valent aussi bien en Irak qu’en France, ou partout ailleurs dans le monde. Ce serait affaiblir leur portée et donner raison à ceux qui les bafouent que de les instrumentaliser au profit d’une cause ou d’une autre.

C’est pourquoi elle engage des démarches pour favoriser l’expression la plus large de la solidarité nécessaire, et répondra positivement à toute démarche unitaire reposant sur ces principes.

Paris, le 28 juillet 2014

Par LDH - Publié dans : Droits de l'Homme - Communauté : Droits de l'homme
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 7 août 2014 4 07 /08 /Août /2014 06:30
Par Amnesty International - Publié dans : Droits de l'Homme - Communauté : Droits de l'homme
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 4 août 2014 1 04 /08 /Août /2014 06:30

logo Amnesty InternationalAlors que l’État islamique assoit son emprise sur Mossoul, les habitants qui ne partagent pas son fondamentalisme extrême sont soumis à des traitements cruels – pour lesquels ceux qui ont contribué à la guerre en Irak portent une responsabilité historique.

Marvin est un comptable de 27 ans. Sa vie et celle de sa famille ont été bouleversées la semaine dernière, lorsque des membres de l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL) sont arrivés chez lui à Mossoul, dans le nord de l’Irak.

Les militants de l’EIIL qui contrôlent aujourd’hui la ville ont donné à Marvin, à ses parents âgés et à son frère et à sa sœur quatre choix épineux : se convertir à l’islam, payer la jizya (taxe pour les non-musulmans), quitter la ville… ou être décapités. Les militants ont ensuite peint la lettre arabe « N » (pour nasrani ou chrétien) sur la maison.

LA LETTRE « N »

Pour la famille de Marvin, comme pour beaucoup d’autres chrétiens de Mossoul, il n’y avait plus d’issue. Ils ont pris quelques affaires et ont quitté la ville aux premières heures le lendemain matin. « Lorsque nous avons quitté Mossoul, l’EIIL a pris notre argent et nos bijoux. Aujourd’hui, nous n’avons plus les moyens de quitter l’Irak et rien pour rentrer à Mossoul, parce que nos vies là-bas sont détruites », a déclaré Marvin à Amnesty International.

Ces dernières semaines, l’histoire de Marvin est devenue tragiquement banale parmi les chrétiens et les civils de Mossoul.

La famille d’Abu Yussef a elle aussi été contrainte de partir lorsqu’elle a découvert la lettre « N » peinte sur la maison. Abu, sa femme Hanaa et leur fils ont pris quelques affaires et ont fui vers Qaraqosh, une ville majoritairement chrétienne à 30 minutes à l’est de Mossoul, sous le contrôle des forces kurdes peshmerga qui bloquent la progression de l’EIIL vers l’est.

Hanna était médecin dans un centre de soins à Mossoul avant que l’EIIL ne prenne d’assaut la ville. Elle a raconté : « Nous avons tout laissé derrière nous pour sauver nos vies. Nos enfants ont tellement peur qu’ils se réveillent en pleurs dans la nuit. Nous voulons quitter l’Irak pour l’avenir de nos enfants. La vie est devenue impossible ici. Tout ce que nous avons construit est parti en fumée et nous ne pouvons plus vivre à Mossoul. L’EIIL nous a volés nos vies. »

DES MENACES ET DES ATTAQUES

Pendant des semaines, les chrétiens ont eu peur que leur avenir à Mossoul ne soit menacé. Lorsque je me suis rendu dans la ville deux semaines après la prise de contrôle par l’EIIL le 10 juin, les menaces et les attaques contre la communauté chrétienne se multipliaient déjà. Beaucoup avaient fui, tout comme les membres d’autres communautés religieuses et ethniques.

De nombreux habitants de la ville m’ont parlé de leurs craintes, même si certains tentaient de garder l’espoir – parce que l’avenir était trop horrible à envisager. Beaucoup ont fait valoir que l’EIIL avait tiré parti des doléances de la population sunnite majoritaire contre le régime sectaire et répressif du gouvernement central, mais que le groupe ne pourrait pas garder le contrôle de la ville et imposer son régime brutal à une population de près de deux millions de personnes.

Ils pensaient que, si les tribus sunnites puissantes et les groupes qui jouissaient d’un certain pouvoir en tant que membres du Parti Baas de l’ancien dictateur Saddam Hussein n’avaient pas contrecarré – et avaient même soutenu – la prise de pouvoir par l’EIIL de Mossoul et d’autres régions, ils tiendraient l’EIIL à distance. À l’évidence, la vie à Mossoul devenait trop dangereuse pour les chrétiens et les communautés non-sunnites, ainsi que pour les musulmans sunnites opposés à l’EIIL.

Les militants de l’EIIL avaient descendu une statue de la Vierge Marie du haut de l’une des églises de Mossoul, indiquant clairement que le pire était à venir pour la communauté chrétienne. Lorsque des affrontements ont éclaté entre des militants basés à Mossoul et les forces kurdes peshmerga dans la banlieue est de la ville dans la soirée du 25 juin, toute la population de la ville chrétienne de Qaraqosh, toute proche, a fui, prise de panique.

Certains avaient déjà fui Mossoul pour se réfugier à Qaraqosh. C’était la deuxième fois en deux semaines qu’ils étaient poussés à partir.

À al Qosh, située à deux heures au nord de Mossoul, Lara, mère de quatre jeunes enfants, m’a raconté : « Nous avons quitté Mossoul sans rien, en pensant que c’était juste pour quelques jours. Maintenant nous fuyons de nouveau et je ne vois pas comment nous pourrions rentrer à la maison. Je n’ai pas d’autre maison, pas d’autre pays. Que va nous réserver l’avenir ? »

UNE BRUTALITÉ EXTRÊME

L’EIIL contrôle aujourd’hui une vaste région dans le nord-ouest de l’Irak, jusqu’à la frontière syrienne et au-delà. Et il reproduit en Irak le régime extrêmement brutal qu’il a imposé dans les régions syriennes sous son contrôle.

Sa capacité à terroriser la population civile s’est trouvée grandement renforcée par les armes prises dans les régions dont il s’est emparées – des armes fournies en 2003 au gouvernement central irakien par la force multinationale dirigée par les États-Unis, qui n’ont pas veillé à mettre en place des mécanismes permettant d’éviter qu’un scénario pas si improbable ne devienne réalité.

Il incombe à la communauté internationale – et notamment aux membres de la « coalition des volontaires » qui sont entrés en Irak sans mandat de l’ONU il y a un peu plus de 10 ans – de relever le défi. Ils doivent de toute urgence venir en aide aux centaines de milliers de civils irakiens qui ont été contraints de quitter leur foyer et dont les vies sont détruites.

Pour des gens comme Marvin, Abu Yussef, Hanaa, Lara et des milliers d’autres, il est tout simplement inenvisageable de survivre sans aide.

Par Amnesty International - Publié dans : Droits de l'Homme - Communauté : Droits de l'homme
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 2 août 2014 6 02 /08 /Août /2014 12:30

Par Amnesty International - Publié dans : Droits de l'Homme - Communauté : Droits de l'homme
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 30 juillet 2014 3 30 /07 /Juil /2014 06:30

nouveau logo LDHUne fois encore, l’interdiction d’une manifestation de solidarité avec Gaza a favorisé les conditions de la violence ; une fois encore, des groupes de casseurs ont su profiter de cette interdiction pour surfer sur la tension, provoquer des violences, violences ponctuées de slogans, gestes et chants au caractère nettement antisémite.

La Ligue des droits de l’Homme, qui a condamné les interdits de manifester aussi bien que les manifestations d’antisémitisme, met solennellement en garde ; on entend d’évidence substituer une sorte de jeu de rôles aux expressions fortes et responsables de la solidarité et de la paix. La LDH rappelle que partout où les manifestations ont été autorisées, elles se sont déroulées dans le calme. Elle invite à la vigilance toutes celles et ceux qui veulent crier leur colère face à l’agression israélienne et leur solidarité avec les victimes, toutes celles et tous ceux qui veulent manifester leur désir de justice pour le peuple palestinien. Elle les appelle à refuser toute instrumentalisation par des groupes provocateurs et haineux, entretenant des relations plus ou moins troubles avec des leaders d’extrême droite.

Plus que jamais, la justice et la paix ont besoin d’une expression unitaire et forte. Plus que jamais, il nous faut rester fermes et rassemblés sur les demandes d’urgence et d’avenir qui fondent notre solidarité : cessez-le-feu, levée du blocus, reprise de pourparlers et de négociations pour la création d’un Etat palestinien. La LDH appelle à poursuivre et à amplifier tout ce qui permettra de favoriser la libre expression des voix et des énergies autour de ces objectifs. Elle rejette et condamne toute manifestation d’antisémitisme, toutes expressions et forces qui travaillent à délégitimer la cause de la paix et à isoler le peuple palestinien.

Paris, le 28 juillet 2014

Par LDH - Publié dans : Droits de l'Homme - Communauté : Droits de l'homme
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 25 juillet 2014 5 25 /07 /Juil /2014 06:30

file-attente-immigration.jpgLe projet de loi sur l’accueil des réfugiés et le séjour des étrangers a été présenté ce 23 juillet 2014 en Conseil des ministres. Une fois de plus, les mesures annoncées ne correspondent pas à ce qu’on pouvait attendre d’un gouvernement censé mettre en œuvre une politique de gauche basée sur le respect des droits humains. Elles tournent le dos aux propositions des associations qui avaient joué le jeu en participant à la concertation.

Pire, le gouvernement invente un nouveau délit, « le délit de circulation » qui vise, pour ne pas les nommer, les Roms qui abuseraient de la liberté de circulation, une mesure discriminatoire qui semble bien non conforme au droit français et européen, point sur lequel ne manqueront pas d’intervenir, lors du débat parlementaire, les députés du Front de gauche. Ces derniers attachés à une vision de l’immigration humaniste défendront les propositions des associations des droits de l’homme et des migrants pour faire reculer les dispositions les plus négatives et améliorer la seule partie positive du texte sur les réfugiés et demandeurs d'asile.


Fabienne Haloui,
Commission Droits et Libertés du PCF

Par PCF - Publié dans : Droits de l'Homme - Communauté : Parti Communiste Français
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 22 juillet 2014 2 22 /07 /Juil /2014 12:30

Communique-suspension-arrete-anti-mendicite-21-07-14.jpg

Par LDH - Publié dans : Droits de l'Homme - Communauté : Droits de l'homme
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>

Espace temps

Tendançologue

Wikio - Top des blogs - Politique

Bienvenue sur le blog de la section d'Hénin-Beaumont du PCF !
Il y a actuellement 11 personne(s) sur ce blog

Recherche

Archives

Liens

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés