Résistance !

logo PCF FDG

Logo LDH

logo cgt

Nos coordonnées

Local PCF (6)

PCF Hénin-Beaumont
69 place Jean Jaurès
62110 Hénin-Beaumont
Mail : pcfheninbeaumont@gmail.com
Téléphone : 03.62.90.91.56

Profil

  • Secrétaire de la section d'Hénin-Beaumont du PCF et membre du secrétariat fédéral du PCF 62, je suis conseiller municipal d'Hénin-Beaumont. Je suis aussi militant du SNES, d'ATTAC, de la LDH et du Secours Populaire.

L'équipe du blog

David NOËL
Secrétaire de section
Conseiller municipal

david.noel@lheninois.com

Adrien DENEUVILLE
Responsable du cercle JC
(Lycées, universités, jeunesse)
adrien.deneuville@lheninois.com

Dorothée FIZAZI
(Vie associative)
dorothee.fizazi@lheninois.com

Patrick HELLWICH
(Syndicalisme, services publics, santé, sécurité sociale)
patrick.hellwich@lheninois.com

Alain LECLERCQ
Secrétaire de section adjoint
Membre du Conseil de développement de la CAHC
(Syndicalisme, services publics, rail et  transports)

alain.leclercq@lheninois.com

Charles
NOËL
Trésorier de section
(Services publics, territoriaux, travaux)
charles.noel@lheninois.com

Catégories

Recherche

Recommander

L'affaire Dalongeville

Vidéos PCF62

Réseaux sociaux

Mardi 30 septembre 2014 2 30 /09 /Sep /2014 12:30
Par David NOËL - Publié dans : Assemblée nationale et Sénat - Communauté : Parti Communiste Français
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 30 septembre 2014 2 30 /09 /Sep /2014 10:30

Liberte Hebdo 1138

Par David NOËL - Publié dans : Médias - Communauté : Les blogs PCF du Pas-de-Calais
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 30 septembre 2014 2 30 /09 /Sep /2014 06:30

Combattants-etat-islamique.jpgHommage à la mémoire d'Hervé Gourdel

La lutte contre le terrorisme est une priorité pour les communistes. Le meurtre de notre compatriote, Hervé Gourdel, nous rappelle que des groupes structurés sont prêts à tout pour faire régner la peur et la haine.

Les communistes participeront à tous les hommages nationaux ou locaux en la mémoire d'Hervé Gourdel dans le respect strict des volontés exprimé par sa famille.

Les communistes y participeront pour apporter à la famille et aux proches de la victime toute leur solidarité dans ce moment si difficile et douloureux pour eux. Nous réaffirmons notre indignation face à la cruauté et l'inhumanité des assassins d'Hervé Gourdel et face à celles de tous ceux qui se réclament du djihadisme.

Les communistes y participeront pour réaffirmer que face à ce déchaînement de violence et de haine, ils travailleront sans relâche à la cohésion de notre peuple dans toutes ses composantes et sans discrimination dans la lutte pour l'égalité, la justice et la solidarité.

Les Français ne tomberont pas dans le piège tendu par les terroristes, ou certains extrémistes de l'ordre nouveau. Aucune religion ne prône le recours à une telle barbarie et ne peut servir à justifier de tels actes de terreur. Nous saluons toutes celles et tous ceux qui se lèvent pour manifester leur liberté de conscience et dire non au terrorisme.

« Guerre » contre le terrorisme ou « lutte » contre le terrorisme ?

Le meurtre d'Hervé Gourdel met en premier plan la lutte contre les organisations terroristes. La sémantique n'est pas neutre. La « guerre » contre le terrorisme préconisée par le président de la République fait référence aux mots et à la politique de G.W. Bush après le 11-Septembre.

13 ans plus tard, nous voyons bien que cette stratégie est un échec et un désastre.

Un échec car elle nie que la structuration de ces groupes terroristes a été et est encore aidée par des puissances internationales et régionales comme l'Arabie saoudite, le Qatar, la Turquie et les Etats-Unis eux-mêmes tant qu'ils servaient leurs intérêts ou servaient à diviser les peuples sur lesquels l'« Occident » prétend maintenir sa domination. Aujourd'hui les monstres échappent à leurs créateurs.

Un désastre parce que les 4 000 milliards de dollars mis dans cette « guerre » ont ont pour résultat d'être passé d'1 foyer de djihadistes dans le monde à 13.

Il faut donc changer de politique. Le PCF souhaite qu'une véritable stratégie de lutte contre le terrorisme se mette en place. Cela nécessite d’avoir des objectifs clairs et les moyens financiers et humains d’agir sans compromettre les libertés individuelles. Cela suppose de sortir d'une logique de domination économique, politique et militaire au profit d'une logique de coopération, de développement, de démocratie.

Les meurtres antisémites d’un Merah ou encore le cafouillage du week-end dernier à l'arrivée de 3 djihadistes en provenance de Turquie montrent que notre système de renseignements et de sécurité intérieur ont de sérieuses lacunes.

Les renseignements généraux et les services anti terroristes ont-ils les moyens techniques et humains pour remplir leurs missions ? et surtout quelles sont les priorités et modalités de leur mission ? Le dispositif juridique et législatif de notre pays est suffisant pour répondre à la menace terroriste, il faut encore l'appliquer, et ce dans le respect des droits et libertés.

Le Parlement n'est pas assez associé aux objectifs et moyens mis en œuvre. C'est indispensable pour éviter toute tentation de dérives autoritaires.

Non à la guerre, oui à des mesures coercitives contre Daesh

Est-ce que les frappes aériennes menées par la France en Irak et par les Etats-Unis en Syrie vont empêcher ce qui s'est passé en Algérie avec le meurtre d'Hervé Gourdel ? A l'évidence non ! La France doit être unie derrière la famille d'Hervé Gourdel. Dans un moment tel que celui-là, la recherche de cohésion s'impose, mais elle ne peut se traduire par taire le débat qui existe sur la manière de mener efficacement ou non la lutte contre le terrorisme, et sur l'aide à apporter à ceux qui en Irak et en Syrie combattent l' « Etat islamique ».

La force du mouvement Daesh, c'est à la fois de s'appuyer sur une base territoriale et une stratégie économique. Les objectifs militaires de la France au moyen de « frappes » en Irak, même ciblées, sont inefficaces dans la durée. Au lieu de dépenser des millions dans des frappes militaires, il serait plus utile d’aider de manière plus importante les combattants kurdes en Irak et en Syrie, et d'aider l'Irak à reconstruire son armée et son État.

Le terrorisme c'est d'abord une entreprise de la terreur et de conflits

Le terrorisme c'est d'abord une entreprise qui cherche à faire des profits financiers en faisant régner la terreur. Le chiffre d'affaires de Daesh dépasse le milliard de dollars par an. Des mesures internationales doivent être prises pour agir sur les États de la région qui arment et achètent aux groupes terroristes du pétrole, pour agir sur les finances des « émirs » chefs de bandes qui utilisent le terrorisme comme moyen de s’enrichir, et pour agir enfin sur les marchands d’armes qui profitent des trafics.

Par PCF - Publié dans : International - Communauté : Parti Communiste Français
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 29 septembre 2014 1 29 /09 /Sep /2014 12:30

Manif-IVG-Espagne.jpgC’est avec satisfaction que les communistes français viennent d’apprendre l’abandon de la loi anti-avortement par le gouvernement Rajoy. La mobilisation des mouvements féministes, des syndicats, des forces progressistes, en Espagne et en Europe, a contribué à ce renoncement.

Dans une période de grave crise, de remise en cause un peu partout du droit à l’avortement, si chèrement acquis, c’est une avancée à saluer.

Une fois de plus, la détermination et le rassemblement ont été décisifs, même si nous ne sommes pas dupes des calculs politiciens du gouvernement Rajoy dans cette période pré- électorale.

Nous restons solidaires de nos sœurs espagnoles pour empêcher toute régression et très mobilisés en France pour que le droit à l’avortement ne soit pas entravé par les fermetures de Centres d’Interruption Volontaire de Grossesse.

Par PCF - Publié dans : International - Communauté : Parti Communiste Français
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 29 septembre 2014 1 29 /09 /Sep /2014 10:30

Monument-aux-morts-Henin.jpgLe PCF persona non grata aux cérémonies patriotiques organisées par la municipalité ?

Dans un communiqué, David Noël, secrétaire de section, s’offusque d’avoir reçu mercredi « un courrier recommandé (de l’adjoint à la vie associative, Christopher Szczurek)… me signifiant qu’il avait décidé de ne plus m’inviter aux commémorations au prétexte que je refuserais d’y participer… Jamais je n’ai demandé à la municipalité FN de ne plus m’inviter aux commémorations… Le PCF a toujours pris part aux cérémonies républicaines ». Le conseiller municipal y voit « une vengeance grotesque et mesquine, qui montre le sectarisme du FN ».

La décision aurait été motivée par l’absence du PCF à la commémoration de la libération de la ville, le 2 septembre. « Nous l’avons fait le 1er, à l’angle de la rue Ferry et du boulevard Delory en mémoire de Badenès et Robinet », résistants abattus par les Allemands. Le PCF a aussi pour tradition d’honorer ses « martyrs » (Joseph Fontaine, Blanche Volanti, Vasyl Boryk).

De son côté, la municipalité, par la voix de Christopher Szczurek, reproche au PCF « d’être constamment dans la provocation, de faire systématiquement des contre-commémorations. En gros, ils ont le monopole du républicanisme et du devoir de mémoire. On ne peut pas se plaindre de ne pas être invités et accuser la municipalité d’être fasciste, fascisante ou héritière de l’extrême droite. À un moment donné, il faut arrêter de se f… de la g… du monde ».

Le PCF entend bien participer aux futures commémorations. « Libre à lui , mais il ne sera pas invité », répond l’adjoint.

C.L.C.

Légende photo : Elus FN et PCF en pleine querelle de la mémoire.


Source : La Voix du Nord
Samedi 27 septembre 2014

Par David NOËL - Publié dans : Passages presse - Communauté : Les blogs PCF du Pas-de-Calais
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 29 septembre 2014 1 29 /09 /Sep /2014 06:30

Sondage-Figaro-assassinat-Herve-Gourdel.jpgAprès les multiples déclarations de colère de tous milieux face à  l'assassinat de Hervé Gourdel, après  les déclarations de nombreuses organisations musulmanes, après l’émotion exprimée, sur  les réseaux sociaux, par de très nombreux anonymes horrifiés que l’on puisse commettre de tels atrocités au  nom de leur religion, on aurait pu penser que l’esprit de responsabilité l’emporterait sur la tentation de la polémique islamophobe.

C’était sans compter sur l’initiative du Figaro * qui a mis, ce jeudi 25 septembre, un sondage sur internet : «Assassinat d'Hervé Gourdel  :  Estimez-vous suffisante la condamnation des musulmans de France ?».

Une telle question  supposerait qu’un possible lien existe entre l’islam et le terrorisme ;  la communauté musulmane serait ainsi sommée de se désolidarisée de la barbarie devant fournir des preuves sur sa distance avec des fanatiques qui justifient leurs crimes par la religion.

C’est  cette escalade islamophobe insuffisamment dénoncée par les responsables politiques (déclarations méprisantes sur l’islam, profanations de mosquées, agressions de femmes voilées, insultes, discriminations) et insuffisamment sanctionnée qui entretient l’idée du musulman nouvel ennemi de l’intérieur et l’inadmissible théorie du Choc des civilisations. Le Parti Communiste condamne ce climat insupportable et celles et ceux qui l’entretiennent.  Depuis  la publication, en avril dernier, du rapport de  la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme qui a conclu à la hausse, depuis  4 ans, des paroles et des actes racistes, à l’intolérance religieuse envers les musulmans, depuis que la CNDCH a conclue à la reconnaissance d'un nouveau racisme l'islamophobie, nous attendons, depuis 6 mois,  des engagements et des actes forts du Gouvernement Valls  contre le racisme qui gangrène le vivre ensemble et fragmente toujours plus la société ! Il y a urgence.


Fabienne HALOUI
Responsable nationale de lutte contre le racisme et pour l’égalité des droits au Parti Communiste Français


* Devant l'indignation exprimée sur les réseaux sociaux, le Figaro a fini par retirer le sondage qu'il avait mis en ligne ce matin (voir capture d'écran)

Par PCF - Publié dans : Actualité - Communauté : Parti Communiste Français
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 28 septembre 2014 7 28 /09 /Sep /2014 12:30
Par David NOËL - Publié dans : Assemblée nationale et Sénat - Communauté : Parti Communiste Français
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 28 septembre 2014 7 28 /09 /Sep /2014 10:30

Convocation-CM-30-09-14-p1.jpg

Convocation-CM-30-09-14-p2.jpg

Convocation-CM-30-09-14-p3.jpg

Par David NOËL - Publié dans : Conseil municipal - Communauté : Les blogs PCF du Pas-de-Calais
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 28 septembre 2014 7 28 /09 /Sep /2014 06:30

Steeve-Briois-Reuters.jpgDavid Noël n'est plus le bienvenu. Élu communiste d'Hénin-Beaumont, il vient de se voir signifier qu'il ne sera plus invité aux commémorations officielles organisées par la ville FN.

Christopher Szczurek, adjoint délégué à la vie culturelle, a envoyé le 23 septembre un courrier à David Noël. Dans sa missive, l'élu FN écrit qu'il a constaté le refus de son opposant communiste "d'assister aux commémorations officielles organisées par la municipalité et de [son] souhait de commémorer entre [eux]".

Voici l'intégralité de la lettre :
Courrier Christopher Szczurek 23-09-14 commemorations
Contacté par Le Lab, David Noël parle d'une "vengeance après l'affaire de l'hôpital". Lundi 22 septembre, le maire FN Steeve Briois a échoué à se faire élire président du conseil de surveillance du centre hospitalier d'Hénin-Beaumont.

L'élu communiste reconnaît néanmoins que, "pour certaines cérémonies", il refuse de s'associer à la municipalité frontiste. Il explique :

"Lors du 70ème anniversaire de la libération de la ville, début septembre, on a fait notre propre cérémonie. On ne se voyait pas célébrer ça avec les héritiers des forces politiques qui ont collaboré avec les nazis."

Il évoque également l'hommage rendu, en avril, à Joseph Fontaine, militant antifasciste assassiné en 1934 par un royaliste de l’Action française. "Monsieur Briois, dans un geste un peu provocateur, avait déposé une gerbe peu après nous alors que le FN est l'héritier de l'Action française", ajoute l'élu PCF. Il poursuit :

"Il y a une rivalité mémorielle entre nous, c'est évident."

Pour autant, David Noël assure que son camp a participé à d'autres cérémonies, notamment celle du 14 juillet, et qu'il compte bien se rendre à d'autres. Sauf que, dorénavant, la mairie ne l'invitera plus. Au Lab, l'adjoint délégué à la vie culturelle Christopher Szczurek justifie son choix :

"On ne peut pas se laisser cracher au visage, aux visages des soutiens patriotiques, et ne rien dire. À partir du moment où il fait les choses dans son coin, il se sort lui-même du protocole. Il est dans la posture et la provocation. Il ne faut pas qu'il s'étonne si on ne l'invite plus. Nous, on est tout à fait à l'aise."

La prochaine cérémonie est prévue pour le 11 novembre. David Noël ne recevra donc pas d'invitation. "Libre à lui s'il veut venir mais aucune invitation officielle ne lui sera envoyée", conclut Christopher Szczurek.


Sylvain Chazot

sylvain.chazot@europe1.fr

 


Légende photo : Le maire FN d'Hénin-Beaumont Steeve Briois © Reuters/Pascal Rossignol


Source : Le Lab Europe 1
Jeudi 25 septembre 2014

Par David NOËL - Publié dans : Passages presse - Communauté : Les blogs PCF du Pas-de-Calais
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Samedi 27 septembre 2014 6 27 /09 /Sep /2014 12:30

logo solidaires grandDans un entretien publié ce jour par le journal Le Monde, le président du Medef expose son projet de refondation d’un modèle économique et social. Sentant qu’il a l’écoute favorable du gouvernement, le Medef revient une nouvelle fois à la charge alors même que le Pacte de responsabilité, la loi sur la sécurisation de l’emploi, le Crédit emploi compétitivité... devaient déjà permettre aux entreprises de créer des emplois en nombre.

Pour l’organisation patronale, il serait facile de créer un million d’emplois : il suffirait pour cela de supprimer deux jours fériés, de revenir sur la durée légale du travail, et de déroger au SMIC pour reprendre les mesures "phares" de son projet Il s’agit pour le Medef, d’une nouvelle offensive idéologique visant à détruire ce qui subsiste d’un modèle social qui exaspère ces grands patrons.

Non, la durée du travail n’est pas la cause du chômage

La durée du travail en France n’est pas en queue du peloton européen, si l’on prend le temps plein et le temps partiel. Avec une moyenne de 37,5 h par semaine (données eurostat), elle est même devant l’Allemagne et l’Angleterre, grandes utilisatrices de temps partiels. Avec 1478 heures travaillées dans l’année (tout compris : quelque soit le temps de travail, les heures sup et les congés et fériés), la France reste encore devant l’Allemagne ou les Pays-Bas par exemple... Et quand bien même on travaillerait moins ? Le temps passé au travail est à mettre en regard avec sa qualité, notamment sa pénibilité... Et là, les dernières données sont largement inquiétantes : les contraintes liées aux rythmes de travail augmentent (données Observatoire des inégalités). Pour l’Union syndicale Solidaires, le temps de travail ne doit pas s’intensifier mais bien être partager : ce qui signifie le diminuer ! Ce n’est pas en travaillant plus, qu’il y aura des embauches, c’est le contraire.

Non, le salaire minimum ne doit pas être supprimé

Revenir sur la durée légale du travail ou sur le SMIC revient sans faire de longs et fastidieux calculs, à baisser des salaires, qui n’augmentent plus... Le Medef veut faire financer par les prestations sociales (le RSA) un salaire qui serait insuffisant. Ces patrons et ces actionnaires sont moins regardants sur les dernières augmentations des dividendes (40 milliards distribués aux actionnaires en 2013 et une augmentation de 30,3% au deuxième trimestre 2014)... La lutte des classes n’est pas morte, loin de là !
Quant aux diverses exonérations des cotisations patronales, on peut sans nul doute affirmer que leur effet sur le chômage est nul...

Il est possible de créer des emplois, l’hôpital en a besoin comme d’autres services publics, une transition écologique permettrait de mettre de nouvelles activités en chantier et de créer des milliers d’emplois non délocalisables.

Pour l’Union syndicale Solidaires les propositions du Medef ne sont qu’une provocation de plus, désignant tous les dispositifs de solidarité actuels (cotisations sociales, Smic...) comme des freins à l’emploi. Leur monde n’est décidément pas celui des travailleurs et travailleuses.

Face à ces attaques, une mobilisation unie et forte est nécessaire !

Paris, le 24 septembre 2014

Par Union syndicale Solidaires - Publié dans : Syndicalisme - Communauté : Syndicalisme
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Passages télé

Tendançologue

Wikio - Top des blogs - Politique

Bienvenue sur le blog de la section d'Hénin-Beaumont du PCF !
Il y a actuellement 11 personne(s) sur ce blog

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>

A l'agenda

Lundi 1er septembre 2014
Commémoration républicaine de la libération de la ville (18h30)

Mardi 9 septembre 2014
Réunion de section de la LDH (Noyelles-Godault, 18h30)

Dimanche 14 septembre 2014
Braderie du centre ville et de la gare (6h-18h)

Mercredi 17 septembre 2014
Comité de section (18h30)

Jeudi 25 septembre 2014
Commission finances (14h)

Mardi 30 septembre 2014
Conseil municipal (19h)

Espace temps

Archives

Liens

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés