Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

A la une de Regards (été 2017)

Intéressante lecture estivale, que ce nouveau numéro de Regards. Le trimestriel animé notamment par Clémentine Autain et Roger Martelli s'intéresse à Manuel Bompard, le bras droit de Jean-Luc Mélenchon. Il consacre un article aux violences sexuelles, et un autre article, passionnant, à la manière dont le mot "musulman" a remplacé celui d'"arabe", mais tout en portant la même charge xénophobe.

Le magazine consacre son dossier central aux partis politiques. Les partis politiques ont-ils un avenir ? On sait que Regards, proche des "communistes refondateurs" et "unitaires" aujourd'hui passés à Ensemble, est plutôt favorable à la France insoumise, mais sans être hostile au PCF et ouvertement insoumis comme peut l'être Politis. Entre communistes et insoumis, Regards s'efforce d'être rassembleur. Durant la campagne des législatives, sur le site internet de Regards, communistes, insoumis et autres personnalités antilibérales s'exprimaient ainsi de manière équilibrée. Le dossier central est intéressant et donne à réfléchir.

Pour ma part, je ne crois pas du tout que les partis politiques, avec leurs sections locales, leurs fédérations départementales, leurs congrès, leurs textes de tendances et leurs directions démocratiquement élues par les adhérents-cotisants soient finis et amenés à être remplacés par des "mouvements" appuyés sur des plate-formes internet. Entre le PCF et la France insoumise, c'est le PCF qui est une organisation démocratique respectueuse de l'autonomie de ses sections et la France insoumise qui est une organisation caporalisée où tout est décidé d'en haut par Jean-Luc Mélenchon et sa garde rapprochée.

Certains plaident pour que le PCF intègre ce que la France insoumise appelle son "espace politique" en ajoutant qu'ils ne sont pas "anti-partis", que les partis ont toute leur place à l'intérieur du mouvement, qu'ils continueront à exister... Mais c'est le mouvement qui fixe la ligne stratégique, c'est le mouvement qui interdit tout accord électoral avec d'autres partenaires aux élections locales, c'est le mouvement qui fournit les tracts avec la même identité visuelle partout en France, c'est dans les réunions du mouvement que se décideront les actions... A quoi servira donc le parti ? A rien. Ceux qui sont sur cette ligne pourront bien faire cette proposition lors du prochain congrès du PCF, mais je me battrai contre cette idée folle.

Le magazine est toujours agréable à lire avec ce trimestre un port-folio et de très belles photos consacrées à la reconstruction chaotique d'Haïti. Regards n'est pas présent dans toutes les presses, mais on peut le commander sur internet. 

Commenter cet article