Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

La tribune du groupe Front national dans le magazine municipal héninois - qui transpire généralement le style Bruno Bilde - est toujours un monument de fiel, de mensonge et de malhonnêteté. Le texte publié par le FN dans le numéro de septembre 2017 ne fait pas exception.
La "famille Binaisse" y est désignée comme responsable de la fin des APL, rien de moins !
Il va de soi que je suis loin d'être sur la même ligne politique que mon collègue Geoffrey Gorillot, qui a rejoint En Marche et a été candidat suppléant aux élections législatives, mais Geoffrey Gorillot est un membre précieux de notre groupe pluriel et partage les valeurs républicaines, humanistes et progressistes qui ont présidé à la constitution de notre liste et de notre groupe municipal, en 2014. Ensemble, nous partageons une vision pour l'avenir de notre ville, malgré nos options politiques différentes. Ensemble, nous croyons que la solidarité et la fraternité ne sont pas des vains mots et doivent être au coeur de l'action municipale. Tout le contraire de la charte anti-migrants adoptée par l'extrême droite qui fait tomber la honte sur notre ville...
Ceci étant, le FN a bien le droit de critiquer la politique menée par Emmanuel Macron, je suis le premier à le faire, mais il n'a pas le droit de s'attaquer à la "famille Binaisse" et à la rebaptiser fielleusement "famille Bi(z)naisse", laissant entendre de manière insidieuse qu'Eugène Binaisse, son épouse, son fils et toute leur famille seraient des magouilleurs.
Les jeux de mots sur les patronymes sont réservés aux imbéciles et ne sont pas dignes du débat politique. En l'occurrence, ils relèvent de la diffamation par insinuation et Eugène Binaisse, dont tout le monde connaît le sérieux, l'intégrité et l'honnêteté, serait parfaitement en droit de porter plainte.

Je suis scandalisé par le texte immonde, venimeux et malhonnête du FN, qui nous montre à chaque fois qu'avec Briois et sa clique, on peut toujours descendre en-dessous du degré zéro de la politique...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article