Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Un nouveau procès pour avoir dénoncé la censure dans le magazine municipal

Un de plus... Un huissier de justice est venu chez moi hier me déposer une nouvelle citation pour une plainte engagée contre moi par l'extrême droite. C'est le septième procès que l'extrême droite m'intente pour me faire taire. Je dois être l'élu communiste le plus poursuivi de France...
Après Steeve Briois (4 fois), Marine Le Pen, Bruno Bilde, le DGS Laurent Morel, c'est au tour du directeur de communication de la ville (qui était par ailleurs candidat FN aux municipales de 2014 à Clermont-Ferrand...), Ivan Jarte, de porter plainte contre moi pour diffamation à la suite de ma lettre ouverte du mois de juillet 2018 contre la censure dans le magazine municipal.
Il est d'ailleurs assez ironique de constater que MM. Morel et Jarte ont le même avocat parisien - que je connais bien maintenant - que le RN, Marine Le Pen, Steeve Briois et Bruno Bilde...
On parlera donc de censure au tribunal correctionnel de Béthune.
J'assume et je maintiens évidemment mes propos : les fonctionnaires de cette mairie qui appliquent les ordres de censure des élus d'extrême droite commettent une faute et se rendent complices des illégalités de la majorité municipale héninoise alors qu'ils ont non seulement la possibilité, mais surtout l'obligation légale de refuser d'enfreindre la loi. Le directeur du service communication qui édite le magazine municipal et la page facebook et n'y publie pas la tribune du groupe d'opposition en violation du CGCT se rend complice d'une illégalité.
Les intimidations et les procès ne me font pas peur. Nos tribunes politiques n'ont pas à être censurées de manière arbitraire par ces adeptes d'Anastasie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article